Bac : les épreuves de spécialité reportées à la mi-mai

  • Les épreuves de spécialité du baccalauréat, comptent pour 32 % de la note finale
    Les épreuves de spécialité du baccalauréat, comptent pour 32 % de la note finale Repro CPA
Publié le

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer a tranché. Les épreuves écrites de spécialité du bac général et technologique, qui devaient se tenir les 14, 15 et 16 mars, sont reportées aux 11, 12 et 13 mai.  Les épreuves seront « aménagées » pour tenir compte de la crise sanitaire.
 

Les épreuves de spécialité du baccalauréat, qui comptent pour 32 % de la note finale, auront donc lieu du 11 au 13 mai, soit un report de deux mois, avec deux semaines de vacances au milieu. Cela donnera six semaines de cours supplémentaires aux élèves et professeurs pour terminer le programme.

Les épreuves de spécialité étaient initialement prévues du 14 au 16 mars, afin de compter dans Parcoursup. Ce nouvel aménagement ne permettra pas d'intégrer les notes de spécialités dans parcoursup : seul le contrôle continu comptera. 

"Le programme des épreuves sera le même que celui fixé pour le mois de mars. Les candidats n'auront donc pas plus de thématiques à réviser, mais uniquement plus de temps pour travailler le programme initial", a détaillé le ministère. En outre, "les deux jours précédant les épreuves seront consacrés, dans les établissements, aux révisions des examens, les élèves de Terminale n'ayant que leurs cours de spécialité", a-t-il ajouté.

Ces épreuves écrites, qui concernent les deux "spécialités" choisies par les lycéens en Terminale, sont nées de la réforme du baccalauréat décidée par Jean-Michel Blanquer. Elles n'ont encore jamais été organisées, en raison de la crise sanitaire.

En 2021 (première année du nouveau bac), ces épreuves avaient été annulées et remplacées par le contrôle continu. C'est la troisième fois que le bac est aménagé, depuis le début de la pandémie.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?