Les ados aux fourneaux pour concocter de succulentes galettes des rois

Abonnés
  • Les ados fiers de montrer leurs galettes avant de les déguster.
    Les ados fiers de montrer leurs galettes avant de les déguster.
Publié le

Après les fêtes de fin d’année, c’est encore la fête ! Comme la bûche à Noël et les chocolats à Pâques, la galette des rois est une tradition culinaire incontournable qui s’invite à la table des Français. Tirer les rois à L’Épiphanie continue de séduire jeunes et moins jeunes qui ont plaisir à se réunir autour d’une belle et bonne galette des rois, à la frangipane ou pas. L’occasion aussi de se régaler une dernière fois avant de se mettre en mode détox.

Traditionnellement fixée dans le calendrier chrétien au 6 janvier, la date de L’Épiphanie tombait inévitablement certaines années, en pleine semaine. Une réforme décida de la transférer au second dimanche après Noël, soit, au premier dimanche de janvier. Cette année, il était ainsi possible de tirer les rois, le dimanche 3 janvier, même si on pourra déguster des galettes de pâtissiers, durant quasiment tout le mois de janvier. Encadrés par l’animatrice Marion, les ados de 12 à 14 ans de la MJC de Luc-la-Primaube ont joué mercredi dernier aux grands pâtissiers pour concocter de succulentes galettes des Rois à la frangipane pour célébrer L’Épiphanie 2022 avec faste et gourmandise. Il est généralement admis qu’une galette des rois à la frangipane, outre la pâte feuilletée, est composée environ pour un quart de beurre, un quart de sucre et un quart de poudre d’amande.

Une composition relativement simple et basique à laquelle on ajoute des œufs, du lait entier, et parfois du rhum, ou de la vanille, même si on trouve aujourd’hui de nombreuses variantes allant de l’ajout de pépites de chocolat, de zeste d’agrume, de noix de coco, ou encore de morceaux de pommes. Mais la reine des galettes des Rois, c’est celle aux amandes ! Depuis des siècles, la galette traditionnelle à l’amande fait en effet le bonheur des petits comme des grands chaque année au mois de janvier.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?