Aveyron : comment les lycées intègrent les nouvelles techniques agricoles dans leurs formations

Abonnés
  • Thierry Force, directeur de l’Agricampus La Roque.
    Thierry Force, directeur de l’Agricampus La Roque. Archives Centre presse
Publié le

Comment intégrez-vous les problématiques agricoles actuelles et les nouvelles techniques et technologies dans vos enseignements ? C’est la question que nous avons posée aux deux principaux lycées agricoles du département : La Roque à Onet-le-Château et La Cazotte à Saint-Affrique.

À La Roque, environnement et bien-être animal

Thierry Force, directeur de l’Agricampus Rodez La Roque et proviseur du lycée d’enseignement général et technologique agricole (LEGTA) : "Nous avons rénové nos référentiels de formation agricole en prenant en compte la démarche agro-écologique. Au niveau de l’élevage, cela se traduit par la prise en compte du bien-être des animaux, la réduction de l’utilisation des antibiotiques, l’autonomie alimentaire et protéique, et la gestion raisonnée des effluents (fumiers et lisiers). Au niveau de l’agronomie, et afin de protéger l’environnement, nous prenons en compte les zones vulnérables et réduisons l’utilisation de produits phytopharmaceutiques en nous inscrivant dans la démarche Écophyto. Nous développons des techniques de désherbage mécaniques et travaillons sur l’arrêt des monocultures avec l’allongement des rotations pour réduire la consommation de produits phytosanitaires. Nous avons développé une technique culturale simplifiée qui consiste à arrêter les labours systématiques pour préserver la vie biologique des sols et avons ajouté des légumineuses dans le système cultural pour enrichir le sol en azote et réduire la part d’engrais chimiques. Enfin, nous développons l’agroforesterie, un système mixte de culture, élevage et production de bois, et l’écopâturage avec zones humide et sèches, et parcelles en zone urbaine. Par ailleurs, notre établissement investit dans l’agriculture de précision : guidage satellite, outil d’épandage commandé par informatique…"

La Cazotte labellisée Digiferme

Christèle Droz-Vincent, directrice de l’Établissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricole (EPLEFPA) et proviseure du lycée La Cazotte : " Notre exploitation est le siège de nombreuses expérimentations liées au changement climatique et à l’agro-écologie. Nous travaillons sur la gestion de prairies, différents couverts végétaux, mais aussi le parasitisme, l’alimentation et la reproduction des troupeaux. Dans le cadre du projet AgroEcoLab, nous œuvrons comme un laboratoire d’idées en posant des questions, en imaginant des solutions, en faisant des essais et en analysant les résultats obtenus. Cela ne donne pas lieu à des injonctions, mais à un partage d’expériences qui alimente la pédagogie. Une personne dédiée pour enseigner à produire autrement accompagne notre équipe pédagogique dans le montage des différents projets. En ce moment, des élèves travaillent sur les différentes manières de lutter contre l’érosion d’une parcelle qui se trouve dans un fer à cheval et a perdu 3 000 m² de surface après les dernières inondations. C’est intéressant pour eux de prendre part très concrètement à un chantier dont ils verront les résultats à moyen terme. En ce qui concerne les nouvelles technologies, nous travaillons sur la mise en place d’un terminal de lecture portable pour lire les boucles des brebis et réfléchissons à une station météo qui nous permettrait d’avoir des données pour mieux gérer les cultures. Nous venons d’être labellisés Digiferme par l’Acta, qui fédère 18 instituts techniques agricoles et structures de recherche appliquée partenaires. Ce label, qui nous sera officiellement remis au SIA, vient saluer les essais autour du numérique que nous réalisons dans le cadre d’une analyse prospective ou expérimentale : sonde de température des litières, sonde sur ambiance de bâtiments, boucle électronique pour étudier les flux des animaux et identifier d’éventuelles problématiques sur l’animal, etc."

 

Des lycéens en lice dans les concours

Pour la première fois, le lycée agricole saint-affricain va participer au Trophée international de l’enseignement agricole (TIEA), concours qui se déroulera lors du salon de l’Agriculture, à Paris, du 2 au 6 mars prochains. Tout est parti d’un projet scolaire mené par quatre étudiantes en BTS production animale. C’est Mylène qui a eu l’idée d’inscrire le lycée à cette aventure : "J’y ai participé dans mon précédent lycée, c’est très enrichissant et je trouvais ça dommage que ce ne soit pas à La Cazotte." Mylène ne fera pas partie de l’équipe qui va concourir, ayant déjà participé une fois, mais elle accompagnera les huit élèves qui constituent l’équipe saint-affricaine : Théo, Mathilde, Pauline, Cindy, Maëva, Charlélie, Fantine et Louis. Accompagnés de Sylvain Rouanet, enseignant en bovin, les élèves vont se rendre à Paris avec Paquita, une génisse de race aubrac avec laquelle ils concourent. Quatre épreuves les attendent au salon de l’Agriculture, dont notamment la tenue et l’animation d’un stand avec Paquita pendant cinq jours.Du côté des brebis, Jean-Gabriel Canitrot et Vivian Bâtut, scolarisés au lycée La Roque de Rodez et Mélanie Médard du lycée La Cazotte de Saint-Affrique, ont obtenu leur sésame pour participer, ce samedi 26 février prochain, de conquérir pour le titre de meilleur jeune berger de France.
Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Recueilli par Anaïs Arnal
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

950 €

APPARTEMENT DE TYPE IV/V SITUE BOULEVARD GAMBETTA, COMPOSE D'UNE ENTREE AVE[...]

325 €

A louer, appartement de type T1 Bis de 37 m2 situé Rue St Cyrice, à 200 mèt[...]

381 €

APPARTEMENT RENOVE AU 2EME ETAGE COMPOSE D'UN HALL D'ENTREE, D'UN SEJOUR/SA[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?