Aveyron : le cessez-le-feu du 19 mars 1962 reste toujours ancré dans les mémoires

  • Le président de la Fnaca de l'Aveyron, Maurice Barthélémy a ouvert la cérémonie de commémoration.
    Le président de la Fnaca de l'Aveyron, Maurice Barthélémy a ouvert la cérémonie de commémoration. - Ph.H.
Publié le , mis à jour

La cérémonie s'est tenue ce samedi matin, à Luc-la-Primaube. 
 

Alors que les porte-drapeaux ont déjà pris place autour du mémorial du Luc-la-Primaube - encadrant ainsi le nom des Aveyronnais disparus civils et militaires durant les combats d'Algérie bien sûr mais aussi ceux de Tunisie et du Maroc - le public se presse, peut-être plus nombreux que d'habitude, ce samedi 19 mars, autour du monument pour marquer le 60e anniversaire de la signature des accords d'Évian et du cessez-le-feu en Algérie.

" Ce conflit, appelé au début opération de maintien de l'ordre, puisque, l'Algérie étant un département français - la France ne pouvait se faire la guerre à elle-même - a rapidement pris une ampleur telle que l'on a parlé guerre d'Algérie, a rappelé Nicole Schira, déléguée générale du Souvenir français pour l'Aveyron, en introduction. C'est d'ailleurs bien ainsi que ces événements étaient ressentis par l'ensemble de la population française. En effet, au total, ce seront près de deux millions d'appelés qui participeront à ces combats, entre 1956 et 1964. "

Représailles

Les accords d'Evian, du 18 mars 1962, entre la France et le gouvernement provisoire de la République algérienne sont signés dans un climat insurrectionnel. " Le cessez-le-feu que nous célébrons aujourd'hui est loin d'aboutir à un retour au calme immédiat. Combat et massacres se poursuivent. Leurs principales victimes sont les Pieds-noirs et les Harkis, frappés par les représailles du Front de libération nationale (FNL), rappelle Nicole Schira. Les luttes entre factions de ce mouvement pour le pouvoir font également couler beaucoup de sang. "

Près de 25 000 soldats français seront tués, et plus de 120 Aveyronnais. " 2 000 morts dans la Légion étrangère, un millier de disparus et 1 300 soldats morts des suites de leurs blessures, complète Nicole Schira. Environ 270 000 musulmans algériens sont morts du fait de la guerre, sur une population totale de dix millions d'habitants. " 

 

Voir les commentaires
L'immobilier à Luc-La-Primaube

395 €

Place De L'Etoile Appartement T1Bis, dans résidence sécurisée, en 3 ème éta[...]

158000 €

Cet appartement duplex est très bien pensé: nombreux rangements et cuisine[...]

91500 €

Venez découvrir dans le village de Luc ce terrain de 918m² à moins de 10 mi[...]

Toutes les annonces immobilières de Luc-La-Primaube
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?