Le Rallye du Vallon rassemble passionnés d’auto et pèlerins de Saint-Jacques

Abonnés
  • Une journée "spéciale" dans tous les sens du terme.
    Une journée "spéciale" dans tous les sens du terme.
Publié le

Pour sa 22e édition, le Rallye du Vallon de Marcillac, qui compte pour la Coupe de France des rallyes, est venu faire une incursion dans le Ségala de Conques. Dimanche 27 mars, les ES 7 et 9 Conques-Sénergues ont traversé le village à deux reprises, une le matin et la seconde l’après-midi.

Parmi plus de 200 et quelques bénévoles mobilisés pour assurer l’organisation, la sécurité… il faut noter la présence de trois Sénerguois bien connus : Francis Marragou, ancien garagiste à la retraite, Jean-Louis Panissié, et Francis Carles de Laucamp. Toute la semaine qui a précédé, ils ont participé à un minutieux repérage des endroits délicats, des zones de sécurité, en essayant d’anticiper toutes les situations possibles et ensuite à la mise en place du balisage pour les concurrents et les spectateurs. Le jour de la course, ils étaient présents à divers points stratégiques, toujours pour assurer la sécurité, voire les secours en cas de besoin. Ils ont reçu les félicitations des organisateurs et des contrôleurs de la course.

Dimanche 27, dès potron-minet, de nombreux amateurs de sport automobile sont venus se positionner aux endroits délicats, mais autorisés, pour apprécier le pilotage des concurrents. Les marcheurs et pèlerins de Saint-Jacques, ont, de bonne grâce, accepté cette petite gêne occasionnelle en déviant leurs itinéraires de quelques dizaines de mètres pour retrouver le GR 65. Certains en ont même profité pour se désaltérer et se ravitailler.

En effet, le Comité des fêtes et Lous Castelous avaient installé deux stands pour permettre à la centaine de spectateurs présents de pouvoir rester sur place entre les deux spéciales. Ils avaient le choix entre des sandwichs, des farçous, des crêpes, de la fouace de la pompe à l’huile…

Le passage de ces deux manches a suscité la curiosité de certains peu habitués à ce genre de spectacle, mais a régalé les afficionados de sport automobile qui sont nombreux entre Sénergues et Espeyrac. Cela a aussi engendré des moments de rencontres et de convivialité entre les habitants et les visiteurs, voire même les marcheurs.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Correspondant
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?