Impôts sur le revenu : prime Macron, télétravail, crédit d'impôt... les nouveautés de la déclaration 2022

  • La campagne 2022 de déclaration des revenus s’ouvre jeudi 7 avril.
    La campagne 2022 de déclaration des revenus s’ouvre jeudi 7 avril. Repro CPA
Publié le , mis à jour

La campagne 2022 de déclaration des revenus s’ouvre jeudi 7 avril. La date limite pour remplir et valider la déclaration s’échelonne entre le 24 mai et le 8 juin en fonction du département. Les nouveautés à connaître pour déclarer vos revenus 2021.

La demi-part des anciens combattants ouverte à tous

Depuis l’imposition des revenus de 2021, les veuves et veufs d’anciens combattants de plus de 74 ans bénéficient de la demi-part supplémentaire, quel que soit l’âge auquel leur conjoint est décédé (avant ou après 74 ans). Auparavant, le conjoint survivant ne pouvait prétendre à cette majoration qu’en cas de décès de l’ancien combattant après ses 74 ans.

Prime Macron exonérée d’impôt

La prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (dite prime « Macron »), versée entre le 1er juin 2021 et le 31 mars 2022 aux salariés ayant perçu une rémunération inférieure à trois fois le Smic, est exonérée à hauteur de 1 000 €, ou 2 000 € si l’employeur a mis en place un accord d’intéressement ou a conclu un accord de valorisation des métiers des travailleurs de la deuxième ligne.

Revalorisation de 10 % du barème kilométrique

Face à la flambée du prix des carburants, le gouvernement a revalorisé le barème des frais kilométriques de 10 % pour l’imposition des revenus de 2021. « Cette revalorisation exceptionnelle permet de tenir compte de la forte augmentation des prix supportée, en 2021, par les salariés qui utilisent leur véhicule pour exercer leur activité professionnelle », précise la Direction générale des finances publiques (DGFiP) dans la brochure pratique de la déclaration des revenus 2022. Selon les calculs effectués par Bercy, ce coup de pouce devrait offrir une économie moyenne d’impôt de 150 € pour les 2,5 millions de contribuables qui choisissent la déduction de frais réels.

Forfait mobilités durables défiscalisé jusqu’à 600 €

Depuis mai 2020, les employeurs peuvent attribuer à  leurs salariés un forfait mobilités durables pour prendre en charge, tout ou partie, des frais de déplacement domicile-travail effectués en transports non polluants (vélos, trottinettes électriques, covoiturage, etc.). Cette prise en charge est exonérée d’impôt sur le revenu et de charges sociales dans la limite de 500 euros maximum par an par salarié. Depuis le 25 août 2021, ce plafond est même porté à 600 € en cas de cumul avec le remboursement partiel d’un abonnement de transport en commun ou de vélo en libre-service.

Frais de télétravail exonérés d’impôt

Les allocations forfaitaires versées par les employeurs pour couvrir les frais de télétravail engagés par leurs salariés en 2021 sont exonérées d’impôt sur le revenu dans la limite de 580 € par an. Pour les contribuables optant pour la déduction des frais professionnels pour leur montant réel et justifié, les frais pourront être déduits soit dans la limite de 580 €, soit pour leur montant exact si cela est plus favorable.

Pas de restriction pour le crédit d’impôt lié à l’emploi d’un salarié à domicile

Les particuliers qui emploient un salarié à domicile n’ont pas à s’inquiéter. « Les services rendus à l’extérieur du domicile (accompagnement des enfants sur le parcours entre l’école et le domicile ou sur le lieu d’une activité périscolaire, livraisons de repas ou de courses au domicile d’une personne âgée, handicapées ou atteinte de pathologies chroniques), dès lors que ces activités sont comprises dans un ensemble de services souscrit par le contribuable incluant des activités effectuées à sa résidence, sont [bien]éligibles au crédit d’impôt pour l’emploi à domicile », rappelle la DGFiP dans la brochure. Il en est de même pour les dépenses liées à la télé-assistance et visio-assistance pour les personnes âgées ou handicapées.

Crédit d’impôt de 30 % pour un premier abonnement à la presse

Les contribuables qui ont souscrit, entre le 9 mai 2021 et le 31 décembre 2022, un premier abonnement d’une durée minimale de 12 mois à un titre de presse d’information politique ou générale en version papier ou numérique ont droit à un nouveau crédit d’impôt égal à 30 % des dépenses (un journal, une publication périodique au maximum trimestrielle, un service de presse en ligne). Par exemple, un abonnement d’un an à 120 € donne droit à un crédit d’impôt de 36 €.

Pour la déclaration de revenus 2022, l’avantage fiscal est accordé sans condition de revenus. Le montant de l’abonnement doit être déclaré sur le formulaire 2042 RICI. Attention, le crédit d’impôt est accordé une seule fois pour un même foyer fiscal.

Crédit d’impôt pour l’installation d’une borne de recharge de voiture électrique

Les contribuables qui ont équipé leur résidence principale ou secondaire d’un système de charge pour véhicule électrique en 2021 ont droit à un crédit d’impôt égal à 75 % des dépenses (prix d’achat + frais de pose), dans la limite de 300 euros par système de charge. Cet avantage fiscal est accordé sans condition de revenus aux propriétaires, locataires et occupants à titre gratuit de leur logement. Il est limité à un système de charge par logement pour une personne seule, et à deux pour un couple marié ou pacsé soumis à imposition commune.

Réduction d’impôt majorée à 75 % pour les dons aux associations cultuelles

Le taux de la réduction d’impôt au titre des dons effectués entre le 2 juin et le 31 décembre 2021 au profit d’associations cultuelles ou d’établissements publics des cultes reconnus d’Alsace-Moselle est porté de 66 à 75 % pour les 554 premiers euros donnés. Au-delà de ce montant ou pour les dons consentis avant le 2 juin, la réduction d’impôt est égale à 66 % du montant du don (dans la limite de 20 % du revenu imposable).

Réduction d’impôt de 75 % jusqu’à 1 000 € de dons dits « Coluche »

Le relèvement à 1 000 € du plafond des dons aux associations aidant les personnes en difficulté ou qui luttent contre les violences conjugales, ouvrant droit à une réduction d’impôt de 75 %, a été prorogé pour l’imposition des revenus de 2021.

Maintien du CITE en cas d’acompte versé ou de devis accepté avant 2021

Depuis le 1er janvier 2021, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) a été remplacé par Ma Prime Rénov. Toutefois, les ménages aux revenus intermédiaires qui ont effectué en 2021 des travaux d’économie d’énergie dans leur résidence principale peuvent bénéficier du CITE, à condition d’avoir accepté un devis ou versé en acompte avant le 31 décembre 2020. Pour les ménages ayant des revenus supérieurs, seule la dépense d’isolation thermique des parois opaques ouvre droit au CITE.

Pour en bénéficier, si vous déclarez vos revenus en ligne, il faut cocher la rubrique « Travaux dans l’habitation principale : dépenses pour la transition énergétique ». En cas de déclaration de revenus papier, il faut télécharger la déclaration annexe n°2042 RICI.

Pour en savoir plus : https://www.impots.gouv.fr/accueil

A lire aussi : Comment calculer votre impôt sur le revenu d'après le barème de 2022 ?

 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?