Sud-Aveyron : à un mois de son premier départ, le Tarn Valley trail est dans les clous

  • Les traileurs suivront le lit du Tarn sur les causses.
    Les traileurs suivront le lit du Tarn sur les causses. Maxime Cohen
Publié le

À moins de trente jours du départ dans les gorges du Tarn, l'ultratrail compte 352 inscrits.

C'est le petit dernier du calendrier aveyronnais des courses hors stade. Le Tarn Valley trail est sorti tout droit de l'imagination de Gilles Bertrand, père du Festival des Templiers, il y a un an. Il a été construit sur le modèle des 100 miles (160 kilomètres) américains, comme la Western States Endurance run.

Une épreuve mythique outre-atlantique qui se court dans la Sierra Nevada. Comme il aime le communiquer et l'écrire depuis un an sur les supports de communication de la course, Gilles Bertrand décrit ce nouvel ultra comme "dépouillé, déluré, déjanté". 

352 inscrits et 70 accompagnants

À un mois du départ (il aura lieu le 6 mai), Gilles Bertrand est confiant. "Je voulais me rapprocher des chiffres de la Western qui accepte 369 coureurs chaque année, sourit l'organisateur. On est à 352 inscrits et il nous reste encore un mois." Dans les clous donc, d'autant que la courbe des inscriptions a été un peu impactée par la crise. "Elle se tasse depuis 35 jours", note-t-il.

Avec ces 352 participants, 70 pacers sont aussi engagés à leurs côtés. C'est le petit plus de l'épreuve. Ces accompagnants porteront assistance sur la dernière portion du tracé (à partir de la base de vie de Saint-Rome-de-Dolan jusqu'à l'arrivée). Les coureurs sont libres d'en engager un ou non. "C'est la preuve que le principe plaît, reconnaît Gilles Bertrand. Sur des épreuves intimistes comme celle-ci, c'est un concept qui peut plaire à d'autres organisateurs."

Patrimoine, architecture et paysage

Quant au parcours, l'organisateur est aussi satisfait de son rendu. Une modification a dû être faite pour l'arrivée. Le ravin du plouc n'est finalement pas emprunté pour la descente du causse noir vers Millau sur restriction de l'Office national des forêts. "On va traverser des villages et on amène du patrimoine à la course. Il y a un petit mélange d'architecture, de patrimoine et de paysage. Pour ça les gorges du Tarn c'est flamboyant", décrit Gilles Bertrand.

Un plateau uniquement composé d'amateurs

Le plateau est loin de celui d'un Grand trail des Templiers ou d'un UTMB. "On a 12-13 coureurs qui ont plus de 700 pts Itra (Cote internationale qui s'établit en fonction des résultats des courses, NDLR), révèle Gilles Bertrand. La course fera sa place avec son parcours, on ne connaît pas son avenir."

Le but de ce nouvel ultratrail était aussi de séduire le public par le parcours qui fait d'ores et déjà parler de lui. Un plan de communication léché, travaillé depuis un an, qui a porté ses fruits. "C'est la grande force de la course, se réjouit Gilles Bertrand. Heureusement qu'on a fait ça. On parlait du Tarn Valley trail au salon du marathon de Paris. On a déjà rempli notre rôle avec le GR 736. Les coureurs en seront les premiers ambassadeurs. Par rapport au Parc naturel régional des grands causses, nous sommes heureux." Il ne reste plus qu'à ce que ce nouvel ultra soit validé par les traileurs qui fouleront ce tracé soigneusement pensé et analysé par Gilles Bertrand.

Un important dispositif de sécurité

Le budget alloué à la sécurité par l'organisation est important. "Il représente un tiers de nos dépenses, détaille Gilles Bertrand. Il est digne de celui des Templiers. Il est surdimensionné, je veux qu'on soit irréprochable là-dessus. Le Grimp est notamment engagé en Lozère et en Aveyron."

 

Maxime Cohen
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

362 €

N473 - Appartement de type F1 bis rénové comprenant un séjour, une cuisine [...]

128000 €

Venez découvrir ce cabinet dentiste 4 pièces, qui peut être transformer en [...]

435 €

A louer appartement 2 pièces au CAUSSE NOIR dans le quartier calme et résid[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?