Aveyron : contrôlé avec 195 kg de cannabis dans son véhicule, un Polonais condamné à 3 ans ferme

Abonnés
  • Les faits avaient été commis durant la nuit du 11 avril.
    Les faits avaient été commis durant la nuit du 11 avril. Centre Presse Centre Presse - José A. Torres
Publié le

Jugé ce vendredi après-midi, en comparution immédiate, par les magistrats du tribunal judiciaire de Rodez, un polonais âgé de 40 ans a été condamné à 3 ans de prison ferme. Une peine doublée d'une amende douanière de 100 000 €  et de la confiscation des deux générateurs dans lesquels avaient été cachés les 195 kg de résine de cannabis (représentant une valeur de 387 000 €), confisqués eux aussi.

Contrôlé le 11 avril  en pleine nuit alors qu'il circulait  sur une route départementale parallèle à l'A9, ce Polonais était au volant d'un utilitaire Jumpy loué à Varsovie en Pologne. Deux générateurs sont stockés à l'arrière du véhicule. Sa mission, selon ses dires, était de les transporter jusqu'au Danemark. Les douaniers remarquent tout de suite les deux téléphones sur le tableau de bord, dont un en mode GPS. Ce qui semble bizarre aussi à leurs yeux, ce sont les deux générateurs de 400 kg qui sont posés à même le sol du fourgon. Un transporteur digne de ce nom les aurait solidement arrimés  sur une palette. Des détails suffisants pour inciter les douaniers   à inviter le chauffeur à les suivre jusqu'à la barrière de Millau, où se trouvent leurs locaux. À peine étaient-ils arrivés sur place que l'un des téléphones avait disparu.

"Je n'étais au courant de rien"

En fouillant le véhicule ils mettent la main sur 195 kg de résine de cannabis. "Une surprise totale" selon le Polonais s'exprimant par la voix de son interprète. Interrogé par la présidente Boussaguet, l'homme déclare qu'il a été recruté par un certain Christophe pour louer un fourgon à Varsovie, puis aller jusqu'à Malaga en Espagne où un inconnu est venu récupérer le fourgon  pour y installer les générateurs. "Et où étiez-vous pendant ce temps-là ?", demande la juge."A l'hôtel, j'attendais qu'il revienne". "Vous trouvez normale cette manière de procéder ?", poursuit-elle.  "J'avais besoin d'argent et il me payait pour ce travail (2 000 zlotys soit  moins de 500 €). Je n'avais pas de raison de me méfier", se défend-il.  À chaque prise de parole, il précise n'être "au courant de rien".  La seconde voiture immatriculée en Angleterre  révélée en consultant le téléphone du prévenu et mise au jour grâce au système Lapi qui filme et enregistre les plaques d'immatriculation à certains endroits du réseau routier national.  "À chaque fois, ce véhicule vous précède", remarque la juge. "Je n'étais pas au courant ", se borne à répéter le quadragénaire. Pareil  pour les tickets de dépôts bancaires. Il y en a pour 43 000 € au total. "Ce n'est pas à moi, ils étaient déjà dans le véhicule de location lorsque je l'ai récupéré", explique-t-il maladroitement.

Relaxe demandée

Pour le représentant du ministère public, "il n'y a pas de doute, nous sommes en présence d'un trafiquant chevronné qui sait très bien ce qu'il fait. Pour cette raison, il requiert 4 ans de prison, la confiscation des générateurs et le paiement d'une amende. "Une peine sévère", selon son conseil commit d'office pour assurer sa défense. "Il  n'y a aucune certitude dans tout ce que le tribunal a mis en avant. Alors certes, on peut  dire qu'il a été négligent, mais est-ce que cela en fait un coupable?" Puis s'adressant aux juges, il déclare :"Si vous en avez la certitude, condamnez-le. Moi, je n'en ai pas, par conséquent je demande la relaxe."  Une demande qui n'a pas été satisfaite par les juges, puisque après avoir délibéré quelques minutes, ils ont condamné l'homme à 3 ans de prison ferme. Ils ont également prononcé son maintien en détention. La peine a été  doublée d'une amende de 100 000 € et de la confiscation des deux générateurs.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

285 €

STUDIO au 3e Studio semi- meublé: Pièce principale divisée en deux par meub[...]

2900 €

Situé aux portes de Rodez, ce local commercial , en très bon état d'entreti[...]

340000 €

Au calme, venez découvrir cette maison de type 4 de 125 m² habitables.De pl[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?