Football : Pierre Bardy (Rodez), l'ancien capitaine mis au ban

Abonnés
  • Pierre Bardy n’a pas été retenu pour le match contre le Paris FC, samedi.
    Pierre Bardy n’a pas été retenu pour le match contre le Paris FC, samedi. Centre Presse - Jean-Louis Bories
Publié le
Guillaume Verdu

Titulaire habituel et joueur historique de Rodez, le défenseur central n’a pas été retenu pour le match contre le Paris FC (0-1), samedi 16 avril. De quoi interroger sur le rôle qu’il aura sur la fin de saison et même son futur au club.

Ni blessé ni suspendu mais pourtant bien absent. Pierre Bardy n’a pas été retenu par son entraîneur dans le groupe ruthénois qui s’est incliné face au Paris FC (1-0), samedi à Paul-Lignon. Un événement, puisque le défenseur central de 29 ans est habituellement l’un des cadres incontournables. Et depuis un moment, car il s’agit du joueur le plus utilisé par Laurent Peyrelade depuis son arrivée sur le banc sang et or, en 2015, ainsi que l’élément le plus capé avec le Raf dans l’effectif actuel (276 matches toutes compétitions confondues depuis ses débuts en équipe première, en 2011).

Issu de la formation locale, il est même devenu au fil des années un visage symbolique du club du Piton et notamment de sa période dorée, celle qui l’a vu monter en National en 2017 puis en Ligue 2 deux ans plus tard.

Laurent Peyrelade : "Il faut être prêt mentalement et physiquement à 120%"

Seulement, les statuts ne sont pas éternels. Et le sien semble être en passe de se faire déboulonner, petit à petit. Capitaine lors de la saison de la montée ainsi que lors des deux premières saisons en L2, il a été peu à peu éloigné du brassard, régulièrement porté ces derniers mois par Rémy Boissier, un autre historique du Raf, mais aussi occasionnellement par Julien Célestine, débarqué en Aveyron il y a un an.

Plus significatif encore, Pierre Bardy a été écarté du groupe à un moment où son président, Pierre-Olivier Murat, est monté au créneau pour réclamer de ses joueurs "qu’ils ne lâchent rien, qu’ils soient positifs et combatifs". Cette mise à l’écart ressemble donc à une sanction, même si le boss de la maison sang et or n’a pas voulu répondre à ce sujet. Pas plus que Laurent Peyrelade, son entraîneur. "Il faut être prêt mentalement et physiquement à 120%", s’est-il contenté de répondre à l’issue du match contre le Paris FC, à propos de cette absence ainsi que celle de Jordan Leborgne, un autre titulaire habituel, sans s’étendre sur les raisons de son choix.

Mise à l’écart d’un soir ou plus durable ?

Il reste désormais à savoir si la mise à l’écart de Pierre Bardy du groupe des 18 se reproduira lors des prochaines rencontres, à commencer par la réception de Nancy, mardi, ou si son entraîneur compte encore l’utiliser dans la course au maintien. Il faudra aussi considérer si cet épisode ne remet pas en cause la présence du défenseur au Raf, lui qui est lié jusqu’en juin 2023 avec son club de formation, le seul dont il a porté le maillot jusqu’à présent.

En attendant d’en savoir plus à ce sujet, toujours-est il que ses prestations, ces derniers mois, ne plaident pas tellement pour en faire un indispensable du onze de départ. Au point de se priver totalement de ses services dans une semaine à trois matches et alors que le secteur offensif est orphelin de Joris Chougrani, de nouveau mis sur la touche pour des problèmes à un mollet ? Ce sera à son entraîneur de trancher.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement à cet article
2 semaines offertes
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (3)
Aveyron13 Il y a 1 année Le 18/04/2022 à 11:18

Et s’il était monté au créneau pour critiquer les choix de Laurent Peyrelade

CRIC 12 Il y a 1 année Le 17/04/2022 à 21:29

Et bien, si tous ceux qui jouent sont prêts à 120% mentalement et physiquement il y a quand même du soucis à se faire 🤣🤣🤣

CRIC 12 Il y a 1 année Le 17/04/2022 à 21:15

C'est pourtant pas le plus nul sur terrain ( les dernieres recrues ne sont pas guère plus brillants)et que dire de Célestine ?? Mais le journaliste de centre pressé doit avoir peur de lui au point d'attribuer depuis deux matchs ses erreurs entraînant les buts contre son camp à Boissier..?.