Avant l'été, les Aveyronnais retrouvent l'envie d'évasion

Abonnés
  • Une carte, un rayon de soleil, ça sent bon les vacances !
    Une carte, un rayon de soleil, ça sent bon les vacances ! -
Publié le , mis à jour

Longtemps à l'arrêt, les agences de voyages aveyronnaises recommencent peu à peu à recevoir leurs clients, désireux d'évasion.
 

La pandémie de Covid-19 presque oubliée, les restrictions aux frontières envolées, les Aveyronnais ont-ils de nouveau des envies d'ailleurs ? Avec l'arrivée des beaux jours, ils sont nombreux en tout cas à penser à remplir leurs bagages et envisager l'été les pieds dans le sable ou à l'étranger. Dans les agences de voyages du département, on sent d'ailleurs cet engouement monter. Même si comme chaque année d'élection présidentielle, "les clients sont quelque peu dans l'attentisme", dit-on... De surcroît, lorsque la question du pouvoir d'achat est au centre des préoccupations et des inquiétudes des ménages. "Entre remplir sa cuve de fioul et un voyage, le choix est souvent vite fait", concède Edwige, responsable de l'agence Havas à Rodez. Ajoutez à cela un brin d'incertitudes avec le retour de la guerre sur le sol européen et les opérateurs ne peuvent pas encore dire pleinement que l'activité repart pour de bon. Mais qu'il semble loin le temps où toutes étaient à l'arrêt, sans compter celles qui ont tiré le rideau sous coronavirus : ce fut le cas notamment de l'agence Edgar à Espalion.

Le bassin méditerranéen plébiscité

"Ne nous plaignons pas, on a déjà plaisir de revoir les gens sans un masque sur le nez", se veut positive Marie-Pierre chez Chauchard Evasion. Pour cet été, son carnet de commandes se remplit petit à petit. Pareil chez Verdié Voyages. "Les gens ont envie de repartir, c'est incontestable. Pour beaucoup, ils sont restés chez eux durant deux ans et c'est trop", affirme son président historique, Yves. Et si de nombreuses études montrent que les Français plébisciteront en grand nombre leur pays pour leurs vacances estivales, certains misent de nouveau sur l'étranger. Avec plusieurs craintes néanmoins. "Les pays de l'Est, on oublie", soufflent les voyagistes. Longtemps parmi les destinations en vogue, la Croatie par exemple est boudée par les consommateurs.

Le bassin méditerranéen a, en revanche, toujours le vent en poupe. Iles Canaries, Baléares, Sicile, Crête sont autant de destinations prisées. "Les voyages de moyen-courrier sont les plus prisés, même s'il y a quelques demandes pour les USA ou encore le Canada. Si la peur du Covid-19 a semble-t-il disparu, les gens ne veulent pas néanmoins trop s'éloigner de chez eux. Et pouvoir rentrer au plus vite s'il y a le moindre problème", décrypte Edwige de Havas. Qui après de longs mois passés en temps partiel espère au plus vite retrouver son bureau au quotidien. "On ne sait pas ce que demain nous réserve mais ça fait en tout cas du bien de voir l'activité reprendre après des années très difficiles", sourit pour sa part Yves Verdié. 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

239900 €

Rodez, à proximité immédiate du musée Soulages et du tour de ville - Appart[...]

410 €

Cet appartement se compose : - d'un grand séjour, - d'une cuisine aménagée [...]

464 €

Une pièce principale donnant sur un petit balcon donnant lui-même sur la co[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?