Football - Rodez : championnes jusqu’au bout

Abonnés
  • Pour fêter la montée acquise le 17 avril, à Nice (0-1), les Rafettes ont offert un joli festival à leur public et remporté le titre honorifique de D2 ce dimanche.
    Pour fêter la montée acquise le 17 avril, à Nice (0-1), les Rafettes ont offert un joli festival à leur public et remporté le titre honorifique de D2 ce dimanche. Centre Presse - Jean-Louis Bories
  • Pour fêter la montée acquise le 17 avril, à Nice (0-1), les Rafettes ont offert un joli festival à leur public et remporté le titre honorifique de D2 ce dimanche.
    Pour fêter la montée acquise le 17 avril, à Nice (0-1), les Rafettes ont offert un joli festival à leur public et remporté le titre honorifique de D2 ce dimanche. Centre Presse - Jean-Louis Bories
  • Pour fêter la montée acquise le 17 avril, à Nice (0-1), les Rafettes ont offert un joli festival à leur public et remporté le titre honorifique de D2 ce dimanche.
    Pour fêter la montée acquise le 17 avril, à Nice (0-1), les Rafettes ont offert un joli festival à leur public et remporté le titre honorifique de D2 ce dimanche. Centre Presse - Jean-Louis Bories
  • Pour fêter la montée acquise le 17 avril, à Nice (0-1), les Rafettes ont offert un joli festival à leur public et remporté le titre honorifique de D2 ce dimanche.
    Pour fêter la montée acquise le 17 avril, à Nice (0-1), les Rafettes ont offert un joli festival à leur public et remporté le titre honorifique de D2 ce dimanche. Centre Presse - Jean-Louis Bories
  • Pour fêter la montée acquise le 17 avril, à Nice (0-1), les Rafettes ont offert un joli festival à leur public et remporté le titre honorifique de D2 ce dimanche.
    Pour fêter la montée acquise le 17 avril, à Nice (0-1), les Rafettes ont offert un joli festival à leur public et remporté le titre honorifique de D2 ce dimanche. Centre Presse - Jean-Louis Bories
  • Pour fêter la montée acquise le 17 avril, à Nice (0-1), les Rafettes ont offert un joli festival à leur public et remporté le titre honorifique de D2 ce dimanche.
    Pour fêter la montée acquise le 17 avril, à Nice (0-1), les Rafettes ont offert un joli festival à leur public et remporté le titre honorifique de D2 ce dimanche. Centre Presse - Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

Pour leur dernière de la saison à domicile, ce dimanche, les Ruthénoises, déjà assurées de la montée, ont remporté le titre honorifique de deuxième division en battant Grenoble (3-0).

L’envahissement du terrain par le banc sang et or au coup de sifflet final, le t-shirt « En route vers la D1 » enfilé par les joueuses dans la foulée, la bouteille de champagne sabrée par ces dernières face au kop ruthénois et celui formé par les 200 jeunes licenciées invitées pour l’occasion… On se serait cru au match de la montée ce dimanche après-midi, à Paul-Lignon, contre Grenoble (3-0).

Sauf que les Rafettes l’ont déjà décrochée le 17 avril, à Nice (0-1). Qu’importe, le public entonnait des : « On est en D1 ! On est en D1 ! On est ! On est ! On est en D1 ! ». Avant que la sono envoie la chanson de Patrick Sébastien « Pourvu que ça dure », hymne emblématique des Rafettes version 2021-2022. L’ambianceuse Solène Champagnac s’est alors emparée du micro pour chanter les paroles au milieu de coéquipières tout aussi déchaînées. Puis l’ensemble du répertoire des supporters du Piton y est passé.

Les remerciements de Cance

On a ensuite entendu la capitaine Laurie Cance remercier les fans pour leur soutien tout au long de la saison, mais aussi le président Pierre-Olivier Murat, présent, comme souvent, dans le staff. « C’est beau de voir ce que le club investit dans sa section féminine, tous ne font pas cet effort, soulignait, encore émue, la Decazevilloise d’origine à la sortie des vestiaires. C’est aussi grâce à ça qu’on va pouvoir retrouver la première division. Nous, on a voulu lui rendre tout cet amour sur le terrain. »

Même ce dimanche, alors que la victoire, qui aurait été encore plus large sans les nombreux arrêts de la gardienne adverse, ne servait qu’à remplir l’objectif purement honorifique du gain du titre de D2. Revenant à celui des deux vainqueurs de poule qui a engrangé le plus de points face aux autres équipes de son top 6, dont les Grenobloises font partie.

« Gravé dans nos mémoires »

Avec 26 unités récoltées sur 30 lors de ces confrontations, les Rouergates sont désormais assurées de le soulever, quelle que soit l’identité du premier du groupe A dans deux journées. « Fêter ce trophée (même si elles ne l’ont pas encore reçu) devant nos familles, qui ont toutes fait le déplacement, et notre public, ça restera gravé dans nos mémoires, souriait la milieu Solène Champagnac. Notre seule déception, c’est que le temps pluvieux, l’horaire et le second tour de la présidentielle ont impacté l’affluence (432 spectateurs sur une capacité actuelle d’environ 1 700). »

Pas de quoi enlever les étoiles dans les yeux des jeunes supportrices aveyronnaises, tout heureuses d’échanger avec leurs modèles lors de la séance de dédicaces d’après-match. Ni l’émotion du dernier rempart des Ruthénoises, Marie-Morgane Sieber, qui a su garder sa cage inviolée en remportant un face-à-face à la 84e minute : « Toute la saison, même quand on ne jouait pas à Paul-Lignon, on a eu ce soutien. Pour une équipe féminine, c’est rare. Alors on ne pouvait pas terminer ici sur une défaite. »

« Aussi parce qu’on attendait ce moment depuis la descente, en 2019, après dix années en D1, concluait Laurie Cance. En plus, derrière, les deux saisons ont été arrêtées à cause du Covid. Cet enchaînement m’a fait mal, c’est ce qui explique mon émotion. Maintenant, j’espère qu’on conservera la base de ce groupe exceptionnel en D1. »

La réaction de Mathieu Rufié, entraîneur de Rodez

« On pouvait s’attendre à deux scénarios : soit une victoire avec une marge conséquente, soit l’inverse. Malgré l’euphorie de la montée décrochée le dimanche précédent à Nice (0-1), les joueuses sont restées sérieuses. On a marqué rapidement, je suis content parce que ça faisait un moment qu’on n’avait pas aussi bien démarré. On aurait dû alourdir le score, mais je suis quand même content de notre prestation. D’autant qu’on a eu du mal à se remettre au travail après les célébrations de la montée. C’est une super fête aujourd’hui. J’ai dit aux filles d’en profiter car ce sont des instants rares, qu’on ne vit peut-être qu’une fois dans sa carrière. Elles s’en rappelleront toute leur vie. »

La fiche technique

Rodez - Grenoble : 3-0.

Stade Paul-Lignon.
Mi-temps : 2-0.
Arbitre : Mme Lecoeuche. 
Spectateurs : 432.

Buts
Rodez : Cance (9e), Bogi (17e), Canon (52e).

Avertissements
Rodez : Devaux (56e), Champagnac (81e).
Grenoble : Decilap (87e).

Équipes
Rodez : Sieber – Sureau, Bogi, Sévenne – Canon (Hall, 73e), Champagnac, Saunier (Devaux, 32e), Riquelme – Cance (cap., Cayzac, 82e) – Lamontagne, Stievenart.

Grenoble : Templier – Richard, Pilot, Froment, Arpin (Wasner, 46e) – Limage, Brissonnet (Larrivée, 59e) – Jeudy, Decilap (cap.), Chabrier – Odwrot (Shaiek, 76e).

 

 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

45 €

RODEZ : Garage individuel de 12.50 m² à louer au 23, Avenue Tarayre[...]

393 €

Entrée sur séjour, un séjour avec porte fenêtre donnant sur la terrasse, un[...]

330 €

Studio de 23 m2 situé dans une résidence au coeur du quartier de Bourran. C[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?