Nord-Aveyron, Cantal, Lozère : quand l’Aubrac invite à se la couler douce

  • Un petit massage servi sur un plateau, c’est le pied !
    Un petit massage servi sur un plateau, c’est le pied !
Publié le

La 3e édition du festival du bien-être "Slow Brac" se déroule du 29 avril au 1er mai à Nasbinals.

Slow, lent dans la langue de Molière, telle est l’invitation au repos, au répit, à l’éloge de la lenteur qui est proposée par l’association Aubrac bien-être à Nasbinals, présidée par Patrice Leydier, à quelques encablures de l’Aubrac aveyronnais. "Il y a une vraie demande des gens à revenir aux choses simples, authentiques, à se ressourcer, à échanger pour donner du sens à nos vies", résume Laurence Ratery, thérapeute en réflexologie plantaire qui figure parmi les intervenants à ce week-end détente. Histoire de penser à soi pour mieux se connaître en partant à la rencontre de l’autre.

En amont, l’association a proposé de la méditation aux écoliers qui feront un arbre du bonheur à l’attention des anciens. Un lien pour transmettre les énergies, la vie. Comme une chaîne d’union pour faire appel à l’humanité à travers son ressenti, en développant son empathie.

Être en phase avec soi-même en trouvant son juste équilibre par la diversité des praticiens et de leurs ateliers, prendre du bon temps face au rythme frénétique de la société, prendre le temps tout simplement, cela vaut la peine d’y goûter, non ?

Programme

Vendredi 29 avril, 20 h 30 : projection du film "Ce qui compte" d’Anne Barth. Samedi 30 avril, à partir de 10 h, ateliers proposés par les praticiens (pilate, sophrologie, méditation, massage, réflexologie, etc.), stands, marché artisanal, foodtruck et conférences dont celle de Christophe Bourseiller à 17 h ; concert des "Fines Gueules" à 20 h. Dimanche 1er mai : dès 9 h 30, ateliers (pratique du Do in, initiation hatha yoga, astrologie, etc.), stands, marché artisanal, foodtruck et conférences.

Toutes les activités proposées sont en participation libre.

Christophe Bourseiller : l'Aubrac, une "terre décalée"

Christophe Bourseiller donnera une conférence.
Christophe Bourseiller donnera une conférence. repro CP

Comment vous retrouvez-vous à tenir une conférence sur l’Aubrac ?

J’ai découvert l’Aubrac en 2007-2008 et j’ai eu un coup de foudre pour cette terre décalée, depuis je séjourne régulièrement à Nasbinals dans le gîte de Laurence Ratery avec qui j’ai noué une relation amicale et m’a proposé de faire une conférence. Cela m’a surpris et amusé.

Quel en sera le thème ?

On parlera du monde de demain, pluriel, quels en sont les signaux. Nous vivons un pic d’accélération, l’instantané absolu. Passer par le ralentissement est l’un des signaux, Slow Brac annonce ce qui va se passer. Je suis optimiste et confiant.

Du cinéma à l’enseignement, votre parcours est atypique…

La comédie est venue par hasard. Je fais ce que j’avais envie de faire, écrire. Je suis un observateur, fasciné de mettre en avant l’absurdité, un monde déconnecté de la réalité.

Olivier Courtil
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?