Législatives : André At repart au combat pour emporter la deuxième circonscription de l'Aveyron

Abonnés
  • André At et sa suppléante Marie-Laure Camboulas.
    André At et sa suppléante Marie-Laure Camboulas. Centre Presse - C.C.
Publié le , mis à jour

André At et sa suppléante Marie-Laure Camboulas partent en campagne pour gagner le siège de la députée sortante, Anne Blanc, qui ne se représente pas. Candidat de "l'union de la droite et du centre", André At maîtrise aussi bien la politique départementale que son territoire d'élection dans lequel il est solidement ancré. 

« Ici c’est mon pays, et mon parti c’est l’Aveyron » : André At repart au combat, cinq ans après s'être retiré avant le second tour, après être arrivé en deuxième position. Anne Blanc renonce cette fois ? « J’aurais bien aimé rejouer le match avec elle », glisse-t-il avec l’assurance de celui qui portera « la seule candidature d’union de la droite et du centre ».


Maire de Crespin (depuis 1995) et vice-président du Département, c’est un bretteur de la politique départementale, peu adepte de la langue de bois, qui plaide son « ancrage territorial » sur cet Ouest-Aveyron qu’il « connaît très bien, avec ses atouts et ses faiblesses, ses forces vives, et tous les dossiers portés par les communes ». De cette deuxième circonscription, partagée entre agriculture et industrie, il maîtrise tous les recoins, et s’engage « à la servir en priorité ».
Son parti c’est donc l’Aveyron, mais pour autant André At, « gaulliste social » n’est pas homme à être guidé par les vents dominants, et exhibe aussi sa carte d’adhérent aux Républicains, à qui il reste plus que jamais fidèle.

Des défis à relever

Des défis, il s’apprête à en relever autour de la souveraineté industrielle à défendre, mais aussi la souveraineté agricole et alimentaire, les défis environnementaux, climatiques et énergétiques « qui se déclinent aussi bien au plan national que local ». Et d’ajouter : « Il y aura du travail à faire car cette circonscription est au cœur de ces préoccupations, de ces défis à relever ensemble en rassemblant le plus possible ».
André At peut compter à ses côtés sur une suppléante qui « s’inscrit pleinement dans cette dynamique » : Marie-Laure Camboulas est agricultrice, élue à Roussennac depuis 14 ans et vice-présidente de la communauté de communes de Montbazens. Un duo de combattants pour partir sereinement à la conquête de l’ouest.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
L'immobilier à Crespin

111000 €

L'agence Stéphane Plaza immobilier Onnaing & Valenciennes vous proposes :Ce[...]

95000 €

Venez découvrir sur la commune de Crespin, proche de toutes commodités, une[...]

118500 €

L'agence Stéphane Plaza Immobilier Onnaing vous propose cette maison de vil[...]

Toutes les annonces immobilières de Crespin
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?