Un vote du budget 2022 qui s’équilibre à près de 2,5 millions d’euros

  • Gros chantier de 2022 : la rénovation extérieure et intérieure de la mairie qui sera axée avant tout sur les économies d’énergie.Coût annoncé : 100 000 €.
    Gros chantier de 2022 : la rénovation extérieure et intérieure de la mairie qui sera axée avant tout sur les économies d’énergie.Coût annoncé : 100 000 €.
Publié le

Une année de transition, voilà traduite par le maire, Roland Joffre, la ligne budgétaire adoptée le 13 avril dernier par le conseil municipal.

Une année de transition entre les gros projets en cours d’achèvement, tels l’aménagement du centre bourg et la réalisation du Lotissement La Ramondie, et ceux en voie de démarrage dont la rénovation de la mairie. Au cours de cette réunion, ont d’abord été adoptés le compte de gestion et le compte administratif 2021 qui font apparaître un résultat excédentaire de 257 913,17 € en section de fonctionnement, et déficitaire de 187 713,44 € en section d’investissement, soit un total excédentaire de 70 199,73 € pour les deux sections.

Côté investissement, le reste à réaliser (travaux en cours) s’élève à 128 060 €.

Le budget primitif 2022 s’équilibre en section de fonctionnement à 1 33 886 € et en section d’investissement à 1 112 574 €, soit toutes sections confondues à 2 444 460 €.

Investissements

Parmi les investissements notoires, celui donc prévu pour la rénovation énergétique de la mairie pour un montant de 50 000 € (changement des huisseries, isolation des combles, pose d’une climatisation réversible, éclairages en LED) avec des subventions attendues de l’État, du Conseil régional et du Conseil départemental. Vont s’y greffer pour le même montant les travaux de rénovation extérieure (crépi, toiture) et intérieure du bâtiment. D’autre part, sont aussi programmés la mise aux normes pour économie d’énergie de l’éclairage public, la réfection des réseaux de voirie notamment rue du 8-Mai et route des Plaines ainsi que l’achat d’une tondeuse (10 000 €) pour entretenir les toujours plus nombreux espaces verts. En matière de dépenses liées au fonctionnement, il faudra intégrer la plus lourde facture en gaz et électricité.

Quant aux taux communaux d’imposition, les élus ont voté leur reconduction, à savoir 43,24 % pour la taxe foncière (bâti) et 131,94 % pour celle relative au non-bâti.

GDM