Aveyron : centenaire, l’Auberge de la Cascade à Polissal coule des jours heureux !

  • Amis, famille, clients, responsables d’organismes, élus, artisans, fournisseurs… ont répondu à l’invitation pour les cent bougies de l’Auberge de la Cascade.
    Amis, famille, clients, responsables d’organismes, élus, artisans, fournisseurs… ont répondu à l’invitation pour les cent bougies de l’Auberge de la Cascade. Rui Dos Santos
  • Amis, famille, clients, responsables d’organismes, élus, artisans, fournisseurs… ont répondu à l’invitation pour les cent bougies de l’Auberge de la Cascade.
    Amis, famille, clients, responsables d’organismes, élus, artisans, fournisseurs… ont répondu à l’invitation pour les cent bougies de l’Auberge de la Cascade. Rui Dos Santos
Publié le

Tenu par Laurence Bony, troisième génération familiale, situé à Saint-Félix-de-Lunel, cet établissement a soufflé les cent bougies sur le gâteau d’anniversaire, en présence de (très) nombreux invités.

Il y a de l’émotion, mais le soleil est de la partie… C’est l’essentiel !". Il est 11 heures, Laurence Bony n’a pas beaucoup dormi. Elle trouve toutefois l’énergie de peaufiner son discours. Pour la énième fois. Les premiers invités arrivent, ils ont répondu à l’invitation pour souffler les cent bougies de l’Auberge de la Cascade à Polissal, sur la commune de Saint-Félix-de-Lunel. Entourée de sa famille (son mari Philippe, ses deux filles Léna et Elsa, son gendre Mathieu et sa petite-fille Ana, née voilà moins de deux mois, son frère Francis Pons et sa belle-sœur Nicole, sa maman Eliette), la patronne de ce restaurant, bar et tabac, née en 1966, troisième génération de la saga familiale, a retracé l’histoire de ce lieu. En s’appuyant sur une phrase de Charles Regembeau : "La vie n’est pas un long fleuve tranquille mais une montagne à gravir". "Cette belle aventure humaine a démarré en 1921 avec la venue à Polissal de mes grands-parents maternels, Adrien et Marie Pons, a rappelé Laurence Bony. Je suis très émue aujourd’hui mais je vous jure que je suis une battante et que je vais continuer à promouvoir cet établissement".

Rui Dos Santos
Rui Dos Santos
Rui Dos Santos
Rui Dos Santos

Tradition culinaire perpétuée

Quelques élus étaient également de la fête. Mais aucun n’était là pour battre campagne, juste pour témoigner leur amitié à la maîtresse de maison. Aux côtés de Michèle Buessenger et Christian Tieulié, conseillers départementaux du canton Lot et Dourdou, le sénateur Jean-Claude Anglars a planté le décor : "C’est un lieu incontournable géographique auquel vous avez su donner une âme ! ". Le plus ému était, sans conteste, Guy Visseq. Enfant du pays, le maire n’a pas oublié dans quel environnement il a grandi : "Voilà peu encore, il y avait sept établissements sur la commune de Saint-Félix-de-Lunel, dont deux hôtels. Il reste aujourd’hui l’Auberge de la Cascade et le Café Miquel". L’édile a poursuivi : "Votre longévité force notre admiration, d’autant que la relève semble assurée. Vous perpétuez la tradition culinaire de notre terroir. Vos prédécesseurs peuvent être fiers de vous ". Après ces belles paroles, qui l’ont visiblement "très touchée", Laurence Bony est passée au piano pour servir les plats qui ont fait la réputation de son restaurant. Le tout en musique. Certains guincheraient encore !…

Rui Dos Santos
Rui Dos Santos

Rui Dos Santos
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?