Jobs d’été : à partir de quel âge peut-on travailler ?

  • La loi impose qu'un mineur ne peut pas travailler plus de la moitié de la durée de ses vacances.
    La loi impose qu'un mineur ne peut pas travailler plus de la moitié de la durée de ses vacances. Repro CPA
Publié le

L’heure est venue de dénicher un job d’été. Pour les mineurs, des règles précises encadrent ce type d’emplois, accessibles à partir de l’âge de 14 ans. Les voici, accompagnées de quelques conseils.

La période de recrutement des jobs d’été est ouverte. Comme chaque année, de nombreux jeunes occuperont un emploi durant les vacances scolaires. Il est possible de travailler avant 18 ans, mais certaines règles sont à respecter.

Pour quel temps de travail ?

En France, il est possible de travailler dès l’âge de 14 ans, mais sous certaines conditions. Les jeunes de 14 et 15 ans ne peuvent pas dépasser sept heures par jour et trente-cinq heures par semaine (trente-deux heures pour les travaux agricoles). La durée du contrat est, quant à elle, limitée à la moitié de la durée totale de la période de vacances. Sur les deux mois de vacances, ils ne peuvent donc en travailler qu’un seul.

En outre, les mineurs de moins de 16 ans ne peuvent pas travailler le dimanche et les jours fériés, sauf dans des secteurs spécifiques tels que l’hôtellerie, la restauration, le spectacle et la majorité des commerces. Avant d’embaucher un jeune âgé de 14 à 16 ans, l’employeur doit obtenir une autorisation de l’inspecteur du travail  précise le ministère du Travail sur son site Internet.

Pour les jeunes âgés entre 16 et 18 ans, il est possible de travailler huit heures par jour maximum. Précision, ils ne peuvent pas travailler le soir (entre 22 h et 6 h), ni exercer des emplois dits dangereux comme la conduite d’engins agricoles ou de chantier, être en contact avec des produits toxiques ou porter des charges lourdes. Une autorisation des deux responsables légaux est demandée pour tous les mineurs.

80 % du Smic pour les 14 et 15 ans, 90 % du Smic pour les 16 et 17 ans

Les jeunes de moins de 18 ans signent un contrat à durée déterminé (CDD) payé au minimum sur la base du smic horaire brut, fixé à 10,85 €, minoré jusqu’à 20 % avant 17 ans et 10 % entre 17 et 18 ans. Si une convention ou un accord collectif prévoit des règles plus favorables, ce sont elles qui s’appliquent.

Si une convention ou un accord collectif prévoit des règles plus favorables, ce sont elles qui s’appliquent. Dans le cadre d’un job d’été, les revenus perçus ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu si le total des revenus ne dépasse pas trois fois le montant mensuel du smic, soit près de 5 000 € pour des revenus perçus en 2022. Au-delà, les salaires doivent être déclarés et sont imposables.

Quels secteurs recrutent des mineurs ?

Tous les secteurs peuvent employer des mineurs. Seul le service de boissons alcoolisées est interdit pour les jeunes de moins de 16 ans. Ceux qui recrutent le plus de salariés mineurs sont les clubs de vacances, l’animation, le secteur agricole pour les vendanges ou les récoltes de fruits et légumes, la garde d’enfants, les commerces ou encore la restauration avec la vente sur la plage. Mais face aux restrictions, certains employeurs sont réticents à l’idée de recruter des jeunes de moins de 18 ans.

Où s’adresser ?

La plateforme 1 jeune 1 solution, site Internet lancé par le gouvernement à l’été 2020 dans le cadre du dispositif France Relance, facilite l’accès des plus jeunes à l’emploi. Job d’été, CDD, CDI, stages, bénévolat, de nombreuses offres sont proposées. L’outil « boussole » permet également de découvrir les aides disponibles en fonction de sa situation. Il suffit pour cela de remplir un formulaire de profil. Le dispositif prévoit aussi un accompagnement orientation et formation, ainsi qu’un atelier de préparation de CV. Par ailleurs, les employeurs ont directement accès au site afin de proposer des offres d’emploi, d’immersion ou même de mentorat. Pour trouver plus d’informations, les points information jeunesse ou à la Mission locale peuvent être d’une grande aide.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?