Législatives : combien les candidats aveyronnais peuvent-ils dépenser pour leur campagne ?

  • Il reste un mois de campagne.
    Il reste un mois de campagne. Centre Presse - José A. Torres
Publié le

La règle des dépenses de campagne est strictement encadrée.

Les règles de financement des campagnes sont strictement encadrées et les candidats ont l’obligation de faire preuve de transparence sur le sujet. Les candidats n’ont pas le droit de dépasser un certain budget. Celui-ci dépend de la démographie de la circonscription. En Aveyron, la première est la plus peuplée avec 104 079 habitants (selon le dernier recensement en vigueur). Les candidats pourront dépenser 67 551 € pour leur campagne.

Dans la deuxième circonscription, le plafond est fixé à 64 189 € (86 293 habitants) et dans la troisième à 64 743€ (89 223 habitants). S’ils ne sont pas obligés de dépenser de telles sommes, les candidats qui s’inscrivent doivent, quoi qu’il arrive, débourser environ 3 000 € pour les affiches qui seront mises sur les panneaux prévus à cet effet, les professions de foi qui seront envoyés aux électeurs et les bulletins de vote.

Combien les candidats seront-ils remboursés ?

Si les candidats peuvent dépenser un peu plus de 60 000 €, rien ne les oblige à atteindre ce chiffre. Aucun ne devrait d’ailleurs dépenser autant car le remboursement qu’ils peuvent obtenir est limité à 47 % du plafond. Cela correspond à 32 087 € pour la première circonscription, 30 490 € pour la seconde et 30 753 € pour la troisième.

Pour être remboursé, les candidats devront, comme pour chaque scrutin, atteindre 5 % des suffrages. Même en atteignant ce score, le remboursement n’est pas garanti et les dépenses sont passées en revue par une commission spécifique qui valide qu’elles respectent bien certains critères.