Aveyron : un taux de chômage au plus bas et des offres d'emploi à foison

Abonnés
  • Le taux de chômage est très faible.
    Le taux de chômage est très faible. Centre Presse - José A. Torres
Publié le

Le taux de chômage continue de descendre en Aveyron. En parallèle les entreprises sont toujours dans une dynamique de création de postes.

Mardi matin, l’Insee a publié ses chiffres du chômage à la fin du premier trimestre 2022. Avec un taux national à 7,3 % de la population active, en diminution de 0,1 point sur trois mois, la baisse continue et atteint ses niveaux historiques les plus bas. Pour le moment, l’institut national de la statistique (Insee) n’a pas publié les déclinaisons régionales de ces chiffres. Mais en Aveyron, la tendance baissière est bien présente.

Le taux de chômage, selon Pôle emploi cette fois, était, fin mars, de 5,6 %, avec même des chiffres encore plus bas pour le bassin d’emploi de Rodez : 4,4 %. À ces niveaux-là, les indicateurs économiques indiquent qu’il s’agit du plein-emploi.

1500 chômeurs de moins en un an

Concrètement, il y avait, au 31 mars dernier, 9 250 chômeurs de catégorie A (sans aucune activité). C’est 400 personnes de moins qu’un mois plus tôt, et une diminution de près de 1 500 par rapport au mois de mars 2021. La chute est spectaculaire et durable. Si le département était revenu au niveau « pré-covid » (10 560 chômeurs en mars 2020), la tendance est bien plus durable, au point d’atteindre des chiffres au plus bas depuis 2013.

Cette situation s’explique notamment par le bon dynamisme des entreprises aveyronnaises, qui ont, pour beaucoup, profité de la crise du Covid et des différents dispositifs proposés par l’État et par la Région pour lancer des projets.

Dans le détail, le chômage continue de baisser dans toutes les catégories d’âge. Avec 1 130 demandeurs d’emploi de moins de 25 ans, on retrouve des chiffres datant de 2008. Chez les 25-45 ans, avec 5 190 inscrits, on retrouve le niveau de début 2010. Seul bémol, le chômage des plus de 50 ans, qui, s’il diminue aussi, le fait de manière beaucoup moins rapide et beaucoup moins continue que pour les plus jeunes.

Un frein potentiel au développement des entreprises

Ces chiffres très bas, sont une très bonne chose pour les personnes concernées, mais par forcément des indicateurs très favorables pour l’économie aveyronnaise. En effet, la demande en termes d’emplois est très importante et le vivier de travailleurs disponible désormais bien limité. À l’aube de la saison touristique, traditionnellement très gourmande en saisonniers, cette situation pourrait être un frein au développement de projets économique et met encore plus en avant la nécessité de développer une politique d’attractivité efficace à court terme.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

1490000 €

A 25 km de Rodez et à 500 mètres à pied d'un pittoresque village médiéval a[...]

280 €

Dégagement avec coin cuisine (éléments hauts et bas, frigo - congélateur, u[...]

347 €

Un hall d'entrée avec placard penderie/étagère, une pièce principale avec c[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Altair12 Il y a 1 mois Le 18/05/2022 à 09:38

Le gouvernement se gargarise de la baisse de 0,1 point ; mais, quid des centaines de milliers d'emplois non-pourvus alors qu'il y a dans notre pays 5 millions de chômeurs et 2 millions d'allocataires du RSA ! ! !
Cherchez l'erreur ! ! !