Rodez : l'été ruthénois sera rythmé par l'histoire de la cathédrale avec un spectacle 2.0

  • Le spectacle sera projeté sur la façade ouest, tout au long du mois d'août, en fin de semaine.
    Le spectacle sera projeté sur la façade ouest, tout au long du mois d'août, en fin de semaine. Centre Presse - José A. Torres
Publié le , mis à jour

Le mois d'août sera animé par un nouveau spectacle consacré à la cathédrale Notre Dame de Rodez. En mode mapping, il retracera l'histoire de l'édifice religieux. La nouvelle a émergé du dernier conseil d'Agglo, qui s'est déroulé ce mardi à Rodez.

C’est un conseil d’Agglomération atone qui s’est déroulé ce mardi, rue Aristide-Briand. Plusieurs sujets auraient pu faire l’objet d’un débat, mais l’ordre du jour a été expédié en une heure, top chrono. Il aurait même pu durer moins, sans l’intervention de l’opposition au sujet de la fermeture de la piscine Paul-Geraldini, à Onet-le-Château (lire par ailleurs). Le rare public a toutefois pu avoir quelques éléments quant au programme estival.

Pour cet été, il faut donc retenir qu’on pourra profiter de Rodez plage, comme habituellement, mais aussi du Rallye du Rouergue et du Tour de France. Dans ce contexte, Rodez Agglo qui prévoit « de dynamiser les soirées d’été sur le piton ruthénois », a retenu un spectacle « son et lumière » produit par la société ASL diffusion. Ce spectacle qui porte le nom de « Cathédrale » racontera justement son histoire, à travers ses dates clés, les grandes étapes etc. Le divertissement sera à l’image de ce qui s’est fait place de la Cité, durant les fêtes de fin d’année. C’est-à-dire en mode « mapping ».

Collinet en mode 2.0

Il n’est pas sans rappelé, le spectacle « Supernova » qui avait été projeté en août 2019, sur les plafonds de la cathédrale notre Dame de Rodez. On se souvient qu’il avait particulièrement plu au public. L’été 2022, prendra des airs de « Collinet, compagnon bâtisseur » (spectacle produit entre 1988 et 1991 et qui racontait déjà l’histoire de l’édifice), mais cette fois-ci façon 2.0. Pour ce faire, les spectateurs seront debout place d’Armes (en haut de l’avenue Victor-Hugo) en face du côté ouest, dont les échafaudages se seront volatilisés d’ici-là. Entièrement gratuit pour le public, ce divertissement destiné aux familles coûtera 235 000 €, tout de même.

La Région et le Département sont sollicités pour une contribution. La ville de Rodez participera au niveau technique et logistique. Pour le volet pratique, à noter sur les agendas que le spectacle « Cathédrale » sera projeté tous les jeudis, vendredis, samedis et dimanches, du mois de dimanche. Au total, ce sont seize soirées qui sont programmées entre le 4 et le 28 août. Le sp ectacle aura une durée de 20 minutes, en plus d’une dizaine de minutes consacrées au préshow, consistant à informer le public.

Et aussi

Le conseil s’est aussi penché sur plusieurs autres points. Citons l’aide à l’immobilier d’entreprise de 220 800 € en faveur de la SCI Anicasara (détenant Made in bébé, notamment), l’allocation quotidienne aux familles pour le transport scolaire ou encore le programme local d’habitat (aides à la pierre).

Christian Teyssèdre : "cette piscine pose problème, l'été il fait très chaud et personne ne vient"

La majorité a annoncé la fermeture de la piscine Paul-Geraldini (se situant à Onet-le-Château) et une restriction de l'amplitude horaire de celle d'Aquavallon, durant cet été. Une décision qui a eu le don d'heurter l'opposition Rodez Citoyen. "Nous nous trouvons aujourd'hui dans un contexte de diminution du pouvoir d'achat qui impacte plus de familles encore que les autres années et va contraindre bon nombre d'entre elles à ne pas partir en vacances ou à en diminuer la durée. Pourtant, vous prévoyez la réduction des horaires d'ouvertures d'Aquavallon de 7 h par semaine sur la période estivale et la fermeture pure et simple de Géraldini sur la totalité des vacances scolaires", s'est émue l'élue Marion Berardi. Ce à quoi, le président de l'Agglo  a répondu, " cette piscine pose problème. L'été, il fait très chaud et personne ou quasiment personne ne vient. Quant à Paul-Geraldini, on l'avait fermé et rouvert. Pourquoi, parce que personne ne vient. Nos prédécesseurs ont mis beaucoup d'argent, mais ça marche pas. Il fait très chaud dedans. Les gens vont au lac".