Quand la poésie s’installe au cœur du village

Abonnés
  • Diane heureuse micro en main.
    Diane heureuse micro en main.
  • Une belle équipe pour un temps poésie qui met du baume au cœur.
    Une belle équipe pour un temps poésie qui met du baume au cœur.
Publié le

Samedi 14 mai, 2 séquences poésie ont été organisées à la Médiathèque par les bénévoles.

À 10 heures, des lecteurs, écrivains, chanteurs, musiciens, enfants et adultes, tous amateurs de poésie se sont retrouvés pour lire, chanter et même écrire. Le micro a transmis tous ces temps de lecture et de chant à l’ensemble du village sonorisé.

Plusieurs enfants étaient au rendez-vous et ont pris grand plaisir à lire des poèmes connus ou des textes à consonance poétique écrits par eux. Diane a fait cadeau au public de plusieurs textes, par exemple : "Quand tu dormiras, je poserai un bouquet de fleurs à côté de toi avec un mot. Puis, je partirai le cœur brisé et désespéré". Alfhild et Émilio ont lu des poèmes. Du côté des adultes, Eliane, Françoise, Maguy, Jean-Marie, Lionel, Patrick ont chanté, lu des poèmes et des textes d’Aragon, Georges Sand, Stephan Moysan, Charles Cros, etc. Lionel a enchanté le public en interprétant plusieurs des chansons qu’il a composées et même des improvisations musicales sur des textes des enfants.

À 18 heures, soirée poésie, mot d’accueil par Françoise Costes, responsable bénévole de la Médiathèque. En préalable, elle a offert à Andrée et Daniel Condat, l’ouvrage "Aveyron - Une diversité de paysages" gagné par leur réponse au questionnaire sur les médailles et décorations (exposition terminée).

Robert Garrigues a pris le relais au nom de l’Association des Palmes Académiques qu’il préside et qui patronne cette rencontre. Différents ouvrages ont été offerts à la Médiathèque.

La poète Anne-Marie Bernard a ouvert le printemps poétique accompagnée à la guitare et à la percussion mélodique Zenco par Françoise et à la lecture par sa fille Marie. L’écoute des poèmes et de leur accompagnement musical fut un temps d’émotion, d’amour et de nostalgie, mais aussi "la poésie est au cœur du silence, passion, paix, bonheur. Le poète se dépossède des mots.

Le poète Jean-Yves Tayac et le musicien Francis "Cisco" Estèves, invitant à "Courir sur la mer" ("Nous courrions sur la peau de la mer comme des argonautes hallucinés" ont permis au public de voyager de Berlin à Marseillan, en Crète, etc., le rêve quand le voyage se fait en poésie en unisson avec une musique originale, harmonieuse, elle-même poétique comme l’amour "Je serai ton regard et tu seras mon souffle".

Merci aux poètes, lectrice, musicienne et musicien, animateur et organisateurs pour ce temps qui permet de vivre le bonheur et de mettre à distance des réalités extérieures.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Villecomtal

52000 €

MAISON DE VILLAGE AVEC SON ANCIENNE ECHOPPE A RENOVER Un petit patio entre [...]

90000 €

Villecomtal - Maison de village avec terrasse sur le toit. Vous recherchez [...]

239000 €

Charmante maison sur les hauteurs du village de Villecomtal.De plain-pied, [...]

Toutes les annonces immobilières de Villecomtal
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?