Entraygues-sur-Truyère : vélo et canoë, l’ASV’Olt surfe sur la vague du succès

Abonnés
  • Les salariés passionnés bénéficient de la présence de Marcel toujours prêt à se jeter à l’eau !
    Les salariés passionnés bénéficient de la présence de Marcel toujours prêt à se jeter à l’eau ! O.C.
  • Les salariés passionnés bénéficient de la présence de Marcel toujours prêt à se jeter à l’eau !
    Les salariés passionnés bénéficient de la présence de Marcel toujours prêt à se jeter à l’eau ! O.C.
  • Les salariés passionnés bénéficient de la présence de Marcel toujours prêt à se jeter à l’eau !
    Les salariés passionnés bénéficient de la présence de Marcel toujours prêt à se jeter à l’eau ! O.C.
Publié le
Olivier Courtil

Parmi les plus grandes structures de France de canoë, l’ASV’Olt se diversifie.

C’est un vent de jeunesse qui souffle du côté de la base canoë de l’ASV’Olt. Fabien Broha, Rémi Maniaval et Pierre Costes, le directeur, ont pris les commandes de l’association qui navigue sur le Lot depuis 40 ans. Du petit club de canoë, né d’une poignée de passionnés, l’association emploie les trois salariés cités et draine plus d’une vingtaine de saisonniers. Une vraie entreprise qui s’est équipée de logiciels pour être réactif auprès des clients et de son organisation interne. Une nécessité pour être en adéquation avec 300 embarcations à disposition et quelque 600 personnes par jour en pleine saison. "Nous proposons des pique-niques avec des produits locaux pour le midi et nous mettons en place des navettes toutes les heures pour rallier les bases", précise Pierre Costes, ravi du partenariat avec les collectivités, qui permet de proposer des offres de qualité dans une nature préservée. D’autant que la structure est l’une des plus grandes de France et l’une des plus rares du pays à disposer de trois bases sur deux départements et même sur deux régions. D’Entraygues à Grand-Vabre, l’ASV’Olt dispose ainsi d’une base à Vieillevie dans le Cantal qui permet de proposer deux parcours, en amont et en aval, dont l’un pour néophytes s’adresse à un public familial acceptant les enfants dès 5 ans.

Accrobranche en projet

Au fil de l’eau, l’ASV’Olt a plus que jamais sa place dans les activités de pleine nature. Des activités que le jeune trio lance dès le mois de juin en proposant des VTT électriques avec cinq parcours balisés autour d’Entraygues dont l’un passant devant chez Alavostra de Sylvain (produits de la ferme) pour un agréable ravitaillement… Slackline, aire de pique-nique et même hamacs sont aussi mis à disposition gratuitement pour permettre de profiter du cadre idyllique. L’association qui envisage de changer de statut pour passer en Coop, a même pour projet de développer un parcours accrobranches pour franchir autrement la rivière. Le canoë demeure la principale activité, celle-ci s’étant démocratisée au point que les particuliers représentent 90 % de la clientèle. "On fait déplacer les gens qui viennent à la journée", conclut Pierre Costes. Des séminaires sont même organisés à l’automne. En attendant, place à l’été, avec des surprises à la clef…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?