Carburant : peut-on rouler au Superéthanol-E85 pour moins cher sans kit de conversion ? Est-ce légal ?

  • De plus en plus de stations-service proposent du Superéthanol-E85.
    De plus en plus de stations-service proposent du Superéthanol-E85. Courtesy of CGB - Julien Massonnat
Publié le

Le nombre d'installations de kits de conversion au Superéthanol-E85 a été multiplié par huit en un an en France, selon une étude publiée par L'Argus et NGC-Data. Cela a ainsi concerné près de 10 000 véhicules au premier trimestre 2022. Ces chiffres ne rendent toutefois pas complètement compte du phénomène, beaucoup d'automobilistes choisissant une option moins chère, mais encore non autorisée, à savoir la reprogrammation éthanol de leur voiture.

De janvier à mars 2022, 9 220 véhicules particuliers ont été adaptés à l'éthanol par le biais d'un kit de conversion. Une fois le boîtier installé, le véhicule peut bien sûr rouler au Superéthanol-E85, mais aussi toujours à l'essence (SP95, SP98 et SP95-E10), le tout dans le même réservoir.

Qu'est-ce que le Superéthanol-E85 ?

Le Superéthanol-E85 est un mélange de bioéthanol (entre 65 et 85%, essentiellement à base de sucre et d'amidon contenus dans les betteraves) et de SP95. C'est aujourd'hui le carburant le moins cher à la pompe, entre 70 et 80 centimes d'euro le litre - un peu plus actuellement dû à la crise -, un prix imbattable !

Selon cette étude, ces transformations concernent majoritairement des véhicules assez âgés, un tiers d'entre eux étant âgés de plus de huit ans. Les modèles les plus concernés sont principalement français, avec dans l'ordre Renault devant Peugeot et Citroën. La Renault Clio est le modèle le plus concerné par cette pratique, avec 734 exemplaires qui ont reçu au premier trimestre 2022 un kit de conversion. Suivent la Dacia Sandero, la Citroën C3, la Renault Twingo et la Peugeot 208. À noter que peu de modèles premium sont aujourd'hui convertis.

Une autre technique, moins chère

Voilà pour les chiffres officiels. Car ces données ne représentent en réalité qu'une partie des véhicules convertis aujourd'hui au Superéthanol-E85. Il existe en effet une autre technique, souvent moins chère, pour rendre sa voiture compatible avec ce type de carburant. Il s'agit de la programmation éthanol, qui consiste à modifier savamment la cartographie moteur de sa voiture, principalement le rapport air-carburant.

Cette pratique, bien que de plus en plus répandue, n'est pas officiellement autorisée. En reprogrammant leur moteur, les automobilistes gagnent au passage quelques chevaux sous le capot. Ce gain de puissance rend obligatoire la modification de la carte grise, impossible à faire sans la RTI (Réception à titre isolé), une homologation qui n'est pas compatible avec un véhicule reprogrammé. Cette méthode de conversion à l'éthanol est donc relativement "invisible" (même au contrôle technique), mais elle est malgré tout entrée dans les mœurs. Surtout lorsqu'il est question de faire des économies à la pompe.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
filochard Il y a 1 mois Le 27/05/2022 à 16:05

pour le diesel certains mettaient de l'huile de tournesol moins chère que l'essence mais il n'y en a plus

Altair12 Il y a 1 mois Le 27/05/2022 à 08:43

Du temps de la gabelle il y avait les faux sauniers ; il n'y a guère de changements, sous la pression fiscale le peuple se débrouille comme il peut ; n'oublions pas que la France est la championne du monde ! ! !
"« Ainçois par la déplaisante qu’elle porte à notre peuple, voudrions-nous que par bon conseil, bonnes et convenables voies, fût-ce trouvées par lesquelles les dites Gabelles et impositions qui en découlent fussent abolies à. toujours !"