"Bateau", un spectacle jubilatoire pour tous entre théâtre et cirque

Abonnés
  • Un voyage en enfance extrêmement rafraîchissant.
    Un voyage en enfance extrêmement rafraîchissant.
Publié le

Vendredi dernier, Vallon de cultures avait invité la Compagnie des Hommes sensibles de Toulouse à présenter son spectacle "Bateau" à la salle des fêtes. Un "théâtre d’objets", avatar moderne de la marionnette, qui consiste à donner vie à des objets de la vie courante dans un scénario qui ne se joue pas derrière un castelet, mais à même le sol et en grande proximité avec le public.

Enfants et adultes ont été subjugués par la performance du comédien Couhet–Guichot, qui les a embarqués dans son univers fantastique, celui d’un homme qui s’amuse comme un enfant. Pendant une heure, les plus petits sont restés bouche bée, tandis la corde de la nostalgie a vibré chez les plus grands qui ont vu ressurgir leur âme d’enfant. En mettant en scène une multitude de mini-situations dans un cocktail mêlant humour, finesse, poésie gestuelle et musicale… ainsi que ce petit brin d’inattendu qui aiguise l’attention, l’artiste circassien a offert une pépite à son public familial.

Des applaudissements particulièrement chaleureux et enthousiastes ont salué sa remarquable prestation.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Marcillac-Vallon

560000 €

Situé entre causse et vallon, dans une position dominante, ancien manoir, e[...]

300 €

Marcillac centre, appartement T2 de 41,55 m2 situé au deuxième étage, compo[...]

236250 €

Situé dans le centre de Marcillac, à proximité immédiate de toutes les comm[...]

Toutes les annonces immobilières de Marcillac-Vallon
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?