Apéros entre amis : l’alcool, hors de portée des enfants !

  • Apéros entre amis : l’alcool, hors de portée des enfants !
    Apéros entre amis : l’alcool, hors de portée des enfants !
Publié le

Lors des barbecues en famille ou entre amis, il est impératif de ne laisser aucun verre d’alcool – même un fond - à la portée des enfants. Une recommandation de bon sens, qu’il vaut mieux rappeler pour éviter les accidents.

La saison des apéros en plein air et des barbecues dans le jardin est lancée. Le soleil et la chaleur donnent envie de passer du temps entre amis, et de boire un petit verre de rosé ou une bière bien fraîche. Les parents de jeunes enfants ne font évidemment pas exception à ces agréables événements sociaux. Pourtant, si les petits apprécient eux aussi de retrouver leurs copains ou leurs cousins pour manger des chips et jouer dans l’herbe, il est important de ne pas baisser la garde et de ne laisser traîner aucun verre d’alcool sans surveillance.

Et pour cause, la consommation d’alcool – même quelques gouttes – par des enfants n’est pas anodine et peut entraîner des conséquences graves. Une très faible quantité peut en effet suffire à provoquer une intoxication alcoolique chez un petit. Ainsi "une gorgée de "Grand Marnier" par exemple peut déjà être la cause d’une intoxication alcoolique chez un enfant de 10 kilos", indique le centre antipoison belge. Et les conséquences peuvent être terribles : "un taux sanguin d’alcool bien toléré par un adulte peut entraîner chez l’enfant une baisse du sucre dans le sang (hypoglycémie) et des convulsions (crise d’épilepsie)", poursuit le centre.

Voilà pourquoi il est important de rester prudent et d’avoir l’œil. La surveillance des tout-petits (moins de 6 ans) doit être laissée à un seul adulte, comme il est recommandé lorsqu’il y a une piscine. De manière à ce que tous ne pensent pas qu’un autre s’en charge. Il peut être aussi intéressant de demander à chacun de garder son verre avec lui, et de le mettre dans l’évier si on n’en veut plus. Enfin, conservez les alcools sous clé ou au moins hors de portée des enfants.

Comment réagir ?

Si malgré les précautions, vous soupçonnez la consommation d’alcool par un enfant, appelez un centre antipoison en indiquant l’âge et le poids de l’enfant, la quantité ingérée et le degré d’alcool de la boisson si vous les connaissez. "Avec ces informations, il sera possible d’estimer si la quantité ingérée peut entraîner une intoxication alcoolique. Si c’est le cas, l’enfant devra être admis à l’hôpital", indique le centre antipoison belge.

Dans le cas contraire, et si le risque d’intoxication alcoolique est faible, "vous devrez observer l’enfant soigneusement pendant deux heures sans le mettre au lit". Si des signes d’ébriété comme de l’agitation, de la somnolence ou des troubles de l’équilibre apparaissent, alors une observation de quelques heures à l’hôpital sera nécessaire. En l’absence de symptôme après deux heures, il n’y a plus de danger pour votre enfant.

A noter : en attendant les instructions du centre antipoison vous pouvez donner une boisson sucrée (grenadine, limonade), mais pas de boissons "light". En effet, l’objectif est d’éviter une chute de la glycémie, et pour cela, il faut de "vrais" sucres et non des substituts que contiennent ces boissons allégées

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?