Stéphane Mazars : "Conforter la dynamique territoriale" en Aveyron

  • Stéphane Mazars dans son bureau de campagne à Rodez.
    Stéphane Mazars dans son bureau de campagne à Rodez. Centre Presse - José A. Torres
Publié le

Le député sortant, candidat "Ensemble" (ex-LREM) à sa succession sur la première circonscription, invite les électeurs à voter "pour un député utile qui saura peser dans l'intérêt du territoire au sein de la majorité présidentielle". 

De ses 21 réunions publiques ventilées sur l'ensemble des anciens cantons de la première circonscription (Rodez et Nord), Stéphane Mazars consigne les attentes des Aveyronnais entre la "préoccupation du pouvoir d'achat, les très fortes tensions sur le terrain de l'emploi avec les problèmes de recrutement des entreprises, les contraignant parfois à fermer, les enjeux territoriaux concernant le logement et la mobilité... L'attractivité en quelque sorte pour laquelle il est indispensable d'accompagner les élus pour accueillir de nouvelles populations en milieu rural..."

"Député utile"

Sur tous ces problèmes, le député sortant rappelle que les parlementaires  planchent sur des solutions pour amener le gouvernement à agir en faveur des territoires "comme il le fait depuis cinq ans à travers la redynamisation de la ruralité dont les efforts commencent à payer, comme le développement des Maisons France Services, ou de l'agenda rural et ses outils que les collectivités locales du Nord-Aveyron se sont beaucoup appropriés. Il faut conforter cette dynamique territoriale" .

Stéphane Mazars fait sien le bilan du précédent quinquennat et dans le sillage de la réélection d'Emmanuel Macron dont il défend la politique se plaît à inviter les électeurs "à voter pour le seul candidat qui a vocation à être député de la majorité présidentielle dans la première circonscription, un député utile, donc, qui saura peser au plus niveau dans l'intérêt du territoire"

Assemblées citoyennes pour les jeunes

Deux thématiques animent sa campagne, l'éducation et la santé, sur lesquelles le candidat "Ensemble" veut travailler localement pour "à partir des orientations nationales, décliner les politiques publiques au plus près des réalités du terrain"

Une chose chagrine Stéphane Mazars: "La défiance de la jeunesse à l'égard de la démocratie". Et de prendre l'initiative, pour son prochain mandat, d'organiser des assemblées citoyennes pour les jeunes, pour suivre le travail du député et y confier leurs attentes. "On a un rôle à jouer: redonner aux jeunes l'envie de croire en la démocratie". Une "passerelle" entre deux mondes qu'il souhaite lancer dès le 9 juin.  

 

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

72000 €

Ce T1 bis se trouve au premier étage d'une copropriété bien entretenue. Seu[...]

189000 €

EXCLUSIVITE. RODEZ. Bel appartement duplex de type 3/4 avec balcon et grand[...]

318 €

Entrée, cuisine équipée avec placards, plaque et frigo, WC , salle de bains[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Vilain Il y a 5 mois Le 05/06/2022 à 08:08

Le bouillonnant Stéphane me fait penser, en périodes électorales au Coucou qui revient périodiquement faire son nid. Ce personnage amusant semble toujours se rechercher :
_ Membre du Parti Radical puis LREM maintenant il nous dit faire partie d'un autre mouvement !
La prochaine fois ? Ce sera une nouveauté !
Cette instabilité serait bien la mise en exergue d'une immaturité politique.
In fine, nous avons l'impression que ce parcours du petit Stéphane ( adjoint, conseiller départemental, sénateur puis député) est surtout une recherche qui gravité autour de sa seule personne.
D'ailleurs en Nord Aveyron, beaucoup d'électeurs avouent que si Stéphane n'avait pas existe politiquement... Il aurait fallu l'inventer.