Réforme des retraites : combien de trimestres faut-il actuellement pour partir ?

  • À partir de 62 ans, vous pouvez décider de prendre votre retraite quelle que soit votre situation.
    À partir de 62 ans, vous pouvez décider de prendre votre retraite quelle que soit votre situation. Repro CPA
Publié le , mis à jour

L’âge légal de départ est fixé à 62 ans. Encore faut-il disposer du nombre de trimestres exigés pour toucher une retraite à taux plein. Le point... en attendant la réforme qui "entrera en vigueur dès l'été 2023" comme annoncée par Emmanuel Macron. 

Emmanuel Macron précise le calendrier de son second quinquennat. La réforme des retraites "entrera en vigueur dès l'été 2023", a annoncé le chef de l'Etat, vendredi 3 juin, dans un entretien à la presse régionale.

À partir de 62 ans, vous pouvez décider de prendre votre retraite quelle que soit votre situation. Mais la loi exige un nombre minimum de trimestres pour avoir droit à une retraite complète. Si ce n’est pas votre cas, votre pension sera amputée définitivement, sauf situations particulières. Voilà les repères à connaître en fonction de votre année de naissance.

A lire aussi : Réforme des retraites : à quel âge les Français partent-ils actuellement ?

Pour tous :
- La plupart des professions sont désormais soumises aux mêmes règles d’âge de départ en retraite et de nombre de trimestres pour une retraite complète.
- Il reste des règles spécifiques, en particulier dans le secteur public pour des métiers le plus souvent considérés comme dangereux ou pénibles. Renseignez-vous auprès de votre régime.

A lire aussi : Retraites : de combien devrait être indexé sur l'inflation le montant de votre pension versée en août ?

Né en 1954

Vous devez disposer de 165 trimestres (soit 41 ans et 3 mois) pour une retraite à taux plein.

À partir de 66 ans et 7 mois, vous pourrez bénéficier d’une retraite à taux plein quel que soit votre nombre de trimestres.

Né en 1955, 1956 ou 1957

Vous devez disposer de 166 trimestres (soit 41 ans et 6 mois) pour une retraite à taux plein.

À partir de 67 ans, vous pourrez bénéficier d’une retraite à taux plein quel que soit votre nombre de trimestres. Cette règle vaut pour tous ceux qui sont nés à partir de 1955.

Né en 1958

Vous avez eu 62 ans en 2020. Vous devez disposer de 167 trimestres (soit 41 ans et 9 mois) pour une retraite à taux plein.

Vous pouvez partir avec une retraite à taux plein dès 62 ans, quel soit votre nombre de trimestres :
- si vous êtes reconnu handicapé à un taux d'incapacité de 50% au moins;
- si vous êtes reconnu inapte au travail avec une incapacité de 50% ;
- si vous êtes une mère de 3 enfants au moins, à condition d’avoir été salariée au moins 30 ans et d’avoir exercé un métier manuel ouvrier pendant 5 ans au cours des 15 années précédant votre demande de retraite.

À noter que ces situations vous permettent aussi de toucher votre retraite complémentaire Arrco-Agirc sans application du malus temporaire de 10%.

A lire aussi : Retraites à 65 ans : à quoi peut-on s'attendre ?

Né en 1959

Vous avez 62 ans en 2021. Vous devrez disposer de 167 trimestres (41 ans et 9 mois) pour une retraite à taux plein.

À savoir: si vous disposez de 167 trimestres avant 62 ans, vérifiez si vous pouvez bénéficier d’ une retraite anticipée. Attention, certains trimestres ne comptent pas pour obtenir un départ avant 62 ans, en particulier les trimestres liés aux enfants.

Né en 1960

Vous devrez disposer de 167 trimestres (41 ans et 9 mois) pour une retraite à taux plein.

Né en 1961, 1962 ou 1963

Vous devrez disposer de 168 trimestres (42 ans) pour une retraite à taux plein à 62 ans.

Né en 1964, 1965 ou 1966

Vous devrez disposer de 169 trimestres (42 ans et 3 mois) pour une retraite à taux plein à 62 ans.

Né en 1967, 1968 ou 1969

Vous devrez disposer de 170 trimestres (42 ans et 6 mois) pour une retraite à taux plein à 62 ans.

Né en 1970, 1971 ou 1972

Vous devrez disposer de 171 trimestres (42 ans et 9 mois) pour une retraite à taux plein à 62 ans.

Né en 1973 ou après

Vous devrez disposer de 172 trimestres (43 ans) pour une retraite à taux plein à 62 ans.

Conserver ses majorations de trimestres

Tous les régimes de base du secteur privé (salarié, indépendants…) prévoient une majoration de durée d’assurance de 8 trimestres par enfant pour compenser les effets de la maternité et de l’éducation des enfants sur la carrière professionnelle.

Pour les enfants nés avant 2010, ces 8 trimestres sont automatiquement accordés aux femmes. Pour les enfants nés depuis cette date, seulement quatre trimestres leur sont accordés d’office. Les quatre trimestres restants peuvent être attribués à l’un d’eux (la mère comme le père) ou répartis entre les parents. Il faut se décider dans les 6 mois qui suivent le 4e anniversaire de l’enfant, faute de quoi ces 4 trimestres sont automatiquement accordés à la mère.

Ces trimestres peuvent vous permettre de réunir plus facilement la durée d’assurance requise pour le taux plein et donc de partir plus tôt en retraite avec une meilleure pension. Mais pas avant l’âge légal de la retraite, soit 62 ans aujourd’hui.

Il se peut aussi que ces trimestres ne vous servent à rien. Mais comment savoir à l’avance si vous n’en aurez besoin ou pas ! Dans la mesure où cette attribution est définitive même si vous vous séparez du père de l’enfant, il est préférable de les garder pour vous. Cela peut vous permettre de compenser une interruption d’activité en milieu ou fin de carrière si vous décidez de reprendre des études, de vous accorder une année sabbatique ou développer un projet personnel.

A lire aussi : Faites-vous partie des Français qui ont une retraite plus élevée que la moyenne ?

A lire aussi : À quel âge pourrez-vous bénéficier de votre retraite à taux plein ?

 

 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?