Législatives 2022 : pourquoi le niveau de vie est plus élevé à Rodez que dans le reste de l'Aveyron

  • Les Ruthénois permettent à la première circonscription d’être beaucoup plus riche que les deux autres.
    Les Ruthénois permettent à la première circonscription d’être beaucoup plus riche que les deux autres. Centre Presse Aveyron
Publié le

La première circonscription est beaucoup plus riche que les deux autres. Le nombre de ménages considérés comme "riches" est plus de six points supérieurs aux deux autres territoires. À l’inverse, il y a beaucoup moins de ménages en difficulté.

Sans surprise, c’est bien dans la deuxième circonscription que le niveau de vie est le plus faible. Selon l’Insee*, le revenu médian des Aveyronnais est, dans aucune des trois circonscriptions, inférieur à la donnée nationale. Alors qu’il est de 21 930 € au niveau national, il est de 21 780 € dans la première, 20 320 € dans la deuxième et de 20 370 € dans la troisième. Une moyenne départementale qui s’explique notamment par le nombre important d’agriculteurs, dont les revenus sont plus faibles que la moyenne nationale, mais aussi de retraités, qui sont beaucoup plus nombreux en Aveyron.

Pour autant, sans surprise, la première circonscription (Rodez-Aubrac) est la plus riche. Là encore portée par la dynamique ruthénoise : un habitant sur trois (30,7 %) a un niveau de vie estimé comme "aisé" (7,6 %) ou "plutôt aisé" (23,1 %). Les ménages "pauvres" (12 %) ou "modestes" (27,5 %) représentent eux un peu moins de 40 % de la population. On retrouve dans cette catégorie les populations des quartiers populaires du Ruthénois et de nombreux agriculteurs retraités du Nord-Aveyron.

Dans les deux autres circonscriptions, le taux de personnes entrant dans la deuxième catégorie, est quasiment similaire. 46,9 % pour la deuxième (Villefranche, Ségala, Decazeville), avec 15,1 % de ménages "pauvres" et 31,8 % de "modestes". Dans la troisième (Millau, Saint-Affrique, Lévézou), le chiffre est de 46,6 % (14,7 % de ménages "pauvres" et 31,9 % de "modestes"). Le grand nombre de retraités est l’explication directe de cette situation et la différence importante avec le Ruthénois, qui contient (lire page précédente), beaucoup plus d’actifs.

Les aisés plus nombreux dans le Sud-Aveyron

À l’opposé, les taux personnes "riches" sont également dans les mêmes eaux, avec un léger avantage pour la troisième circonscription : 23,9 % de la population est classée comme "aisée" (4,9 %) ou "plutôt aisée" (19 %). Dans la deuxième, le chiffre est de 23,3 % (4,5 % d’"aisés" et 18,8 % de "plutôt aisés"). Quelques dixièmes de points de différence qui ne sont pas qu’anecdotiques. Ils peuvent avoir des conséquences sur l’économie du territoire, notamment en termes de consommation.

(*) Pour cette partie de l’étude, l’Insee a croisé ses données avec celle des impôts, de la Caf, de l’assurance retraites et de la MSA.

En chiffres

1re CIRCONSCRIPTION

104 079 C’est le nombre d’habitants selon le dernier recensement de l’Insee, datant de 2019 et dont les chiffres ont été publiés au début de l’année 2022.
77 959 C’est le nombre de personnes qui sont inscrites sur les listes électorales de la circonscription (au 11 avril 2022 – ce chiffre a pu évoluer un peu, avec les décès et les personnes qui ont, depuis, eu 18 ans).
45, 6 % de la population a un emploi ou en cherche un. Il s’agit d’un 1,1 point (46,7) de moins que la moyenne nationale.
40,3 % des résidences principales sont occupées par une seule personne. Cette part est de 36,7 % au niveau national.
9,5 % des logements sont vacants.
79,8 % des résidents de la circonscription utilisent une voiture pour se rendre au travail. 10,6 % y vont à pied ou à vélo.
12 % de la population a un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté.

2e CIRCONSCRIPTION

86 293 C’est le nombre d’habitants selon le dernier recensement de l’Insee.
69 126 C’est le nombre de personnes qui sont inscrites sur les listes électorales de la circonscription.
42 % de la population a un emploi ou en cherche un.
36,1 % des résidences principales sont occupées par une seule personne.
13,3 % des logements sont vacants.
83,6 % des résidents de la circonscription utilisent une voiture pour se rendre au travail. 7 % y vont à pied ou à vélo.
15,1 % de la population a un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté.

3e CIRCONSCRIPTION

89 223 C’est le nombre d’habitants selon le dernier recensement de l’Insee.
72 382 C’est le nombre de personnes qui sont inscrites sur les listes électorales de la circonscription.
44,6 % de la population a un emploi ou en cherche un.
36 % des résidences principales sont occupées par une seule personne.
9,9 % des logements sont vacants.
75,3 % des résidents de la circonscription utilisent une voiture pour se rendre au travail. 12,1 % y vont à pied ou à vélo.
14,7 % de la population a un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté.

Guilhem Richaud
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

30000 €

Cette ancienne maison en pierre située dans la bastide est à distance de ma[...]

111300 €

Aux portes de Villefranche-de-Rouergue, dans un hameau résidentiel, bel ens[...]

165850 €

Situé aux abords du centre historique de Villefranche de Rouergue, cet imme[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue