Villefranche-de-Rouergue : 6,5 kilos d'héroïne saisis et un réseau démantelé par la gendarmerie

  • Enorme prise pour les militaires aveyronnais. Enorme prise pour les militaires aveyronnais.
    Enorme prise pour les militaires aveyronnais. Gendarmerie nationale -
Publié le

Les gendarmes aveyronnais ont mis un coup d'arrêt à un important trafic à Villefranche-de-Rouergue. Récit. 

6,5 kg d'héroïne. C'est la quantité colossale de drogue saisie par la gendarmerie le 31 mai 2022 à Villefranche-de-Rouergue. Après des mois d'enquête, la compagnie de gendarmerie de Villefranche-de-Rouergue a pu démanteler ce réseau de trafiquants de drogue qui sévissait sur la commune et, certainement bien au-delà. Cette opération coup de poing menée grâce à une coopération de l'ensemble des unités de la circonscription, a permis aux militaires aveyronnais de mettre fin à un très gros trafic, certainement, le triste record pour la cité villefranchoise.

Venus du Nord, les dealers ont été interpellés, à Villefranche-de-Rouergue, alors qu'ils étaient en pleine livraison ce 31 mai entre midi et 14 heures. L'interpellation s'est faite sans résistance alors que 30 gendarmes participaient à cette opération, dont le PSIG venu en renfort pour la phase d’interpellation, ainsi que le maître-chien des douanes.

A lire aussi : Positif au cannabis, il passe à 179 km/h devant les gendarmes sur une route à 110 près de Rodez

Deux armes à feu retrouvées

Dans la foulée de ces interpellations, une perquisition était effectuée au domicile des dealers. Elle a permis aux forces de l'ordre de mettre la main sur le reste de la drogue mais également sur deux armes à feu. À la suite de cette opération, parmi les six personnes interpellées, cinq ont été incarcérées. L'enquête est encore en cours mais la gendarmerie considère que ce réseau a été démantelé.

300 000 euros à la revente

Après avoir saisi 1 kilo à Decazeville et 2 kilos à Aubin, les gendarmes restent encore stupéfaits de la quantité d'héroïne retrouvée. Cela représenterait environ 300 000 euros à la revente avec un fort réseau de consommateurs local. Cette quantité, exclusivement prévue à la revente locale, représente une commande trimestrielle. L'héroïne étant une drogue addictive dès la première consommation et vendue moins chère que la cocaïne (40 euros pour 80 euros), elle est devenue le stupéfiant "à la mode". 

La brigade de recherche de la compagnie de gendarmerie de Villefranche n'en est pas, par ailleurs, à son premier démantèlement de réseau de trafiquants dans le secteur. Si les réseaux sont assez anarchiques, la violence des trafics peut tendre à se développer autour de ce marché noir à Villefranche. Une amplification qui pousse les gendarmes à redoubler d'efforts pour éradiquer les trafics en centre-ville mais aussi dans le villefranchois. De nombreux points de deals ont été démantelés notamment rue Prestat et dans d'autres points stratégiques de la bastide et de sa couronne. Un travail d'enquête et de longue haleine qui porte peu à peu ses fruits, notamment en centre-ville. 

Lucie Tollon
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

79000 €

Maison de ville entièrement rénovée d'une surface habitable d'environ 90m2[...]

179000 €

Charmante maison située à Villefranche de Rouergue à proximité des commerce[...]

149460 €

A proximité à pied des commerces et écoles, charmante maison construite sur[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?