Doit-on s'attendre à l'arrivée d'une importante canicule la semaine prochaine dans l'Hexagone ?

  • Samedi 11 et dimanche 12 juin, le mercure devrait grimper jusqu’à 25°C dans le nord de la France et 35°C dans le sud.
    Samedi 11 et dimanche 12 juin, le mercure devrait grimper jusqu’à 25°C dans le nord de la France et 35°C dans le sud. Repro CPA
Publié le

L’épisode de forte chaleur qui interviendra en France dans le courant du week-end de ces 11 et 12 juin devrait être suivi, en milieu de semaine prochaine, par une autre envolée du mercure. Et celui-ci pourrait, selon certains modèles, s’élever jusqu’à des températures extrêmement chaude.

?️? Les températures maximales vont bien grimper sur le pays d'ici à ce week-end. Masse d'air particulièrement chaud essentiellement sur le sud du pays...

?️ Animation de la masse d'air issue du CEP entre vendredi et dimanche.

⬇️⬇️ pic.twitter.com/L5vHLoDpZO

— Météo-France (@meteofrance) June 9, 2022

Après le passage maussade du milieu de semaine, le beau temps et la chaleur devraient revenir en France ces 11 et 12 juin, avec un mercure grimpant jusqu’à 25°C dans le nord de la France et 35°C dans le sud. Mais ces températures pourraient n’être qu’une tiède mise-en-bouche de celles que connaîtra l’Hexagone à partir du mercredi 15 juin.

Des températures "très élevées pour la saison". Après une semaine pluvieuse sur une bonne partie de l'Hexagone, Météo-France annonce pour le week-end et les jours à venir un temps estival et un mercure qui va particulièrement grimper.

 

Et pour cause: c'est un épisode caniculaire qui va toucher l'Espagne et le Portugal dès samedi. Une dorsale anticyclonique chargée d'air chaud venant tout droit du Sahara et qui va remonter depuis le sud-ouest de l'Europe. Il fera par conséquent jusqu'à 42 voire 44°C dans la région de Séville ce dimanche selon le site spécialisé Meteologix.com.

De très fortes chaleurs sont d'ailleurs attendues sur le Sud-Ouest dès ce week-end où les températures atteindront "généralement 32 à 35°C de la plaine toulousaine à l’intérieur des départements méditerranéens". La barre des 35°C sera même localement atteinte entre le Languedoc et la Provence. Plus exceptionnel encore, des valeurs de l’ordre de 20 à 25°C sont ainsi attendues à 1500 m d’altitude.

La hausse des températures sera généralisée à partir de vendredi avec une #chaleur + durable et intense sur la partie sud. Dès #vendredi, sous l'effet de l'anticyclone des Açores, les valeurs atteindront 25 à 30°C au sud et entre 22 et 25°C au nord. Une fin de semaine estivale ! pic.twitter.com/ZkOJMau2YC

— La Chaîne Météo (@lachainemeteo) June 8, 2022

Peut-on pour autant s'attendre à voir une canicule arriver dans l'Hexagone ? Comme l'explique Météo-France, une canicule est "un épisode de températures élevées, de jour comme de nuit, sur une période prolongée (généralement supérieure à trois jours, NDLR)." Chaque département établit ses seuils de températures à partir desquels un épisode de chaleur peut dès lors être considéré comme une canicule.

Deux scénarios : le premier est celui du modèle de prévision américain qui annonce le positionnement d'une goutte froide près du Portugal, une zone d'air froid formée en altitude qui peut créer une instabilité météorologique se traduisant par des précipitations et des orages.

Le deuxième est celui que met en avant le modèle européen. Ici la goutte froide se rapproche des Açores, éloignant l'air très chaud de la France. Une incertitude persiste donc pour la semaine prochaine en France puisqu'il y a parfois 15°C d'écart entre les deux modèles de prévision. Difficile donc de savoir à ce stade si l'épisode caniculaire attendu en Espagne et au Portugal traversera les Pyrénées pour s'installer en France.

Si Météo-France annonce bien "une masse d'air particulièrement chaud essentiellement", l'agence météorologique confirme que la chaleur sera "bien plus intense plus au sud, en particulier chez nos voisins espagnols".

 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?