Canicule : comment protéger les personnes âgées en cas de fortes chaleurs

  • Chaleur : pourquoi les personnes âgées sont à risque
    Chaleur : pourquoi les personnes âgées sont à risque
Publié le , mis à jour

Une nouvelle vague de chaleur s'est amorcée en France, et tout particulièrement dans le Sud où les températures pourraient localement atteindre, voire dépasser les 40°C. Focus sur une population particulièrement fragile : les personnes âgées.

Après la vague de chaleur de début mai, les températures devraient une nouvelle fois atteindre des sommets dans les jours qui viennent. Alors que le plan national canicule est activé depuis le 1er juin et jusqu’au 15 septembre sur l’ensemble du territoire, une vigilance toute particulière est recommandée pour les personnes âgées.

En effet, "en plus de la fragilité liée aux maladies chroniques, à la perte d’autonomie et aux médicaments, la personne âgée présente une capacité réduite d’adaptation à la chaleur", précise Santé publique France. Par forte chaleur, le corps des seniors éprouve en effet de grandes difficultés à se maintenir à 37°C (comme les coups de chaleur) et de déshydratation.

À ce tableau s’ajoute souvent l’altération de la fonction rénale, "qui nécessite une vigilance particulière pour maintenir un équilibre hydroélectrolytique correct". Ici, le risque s’appelle hyponatrémie : "il concerne principalement les personnes âgées ayant une trop grande consommation d’eau non compensée par une alimentation variée", ce qui se traduit par une concentration trop faible de sodium dans le plasma sanguin.

A lire aussi : Risque de canicule : où se baigner ou surfer sur l'eau en Aveyron pour fuir la chaleur

Rafraîchir, hydrater, nourrir

Pour éviter l’apparition ou l’aggravation de pathologies liées aux fortes chaleurs, Santé publique France rappelle ainsi les principales recommandations à suivre, pour la personne âgée et son entourage :

  • Passer plusieurs heures par jour dans un endroit frais ou climatisé, si le logement ne peut être maintenu frais ;
  • Se mouiller régulièrement le corps pour abaisser la température corporelle (par exemple en s’appliquant des linges ou un gant humide sur le visage, les bras, le cou) et en se vaporisant de l’eau sur le visage ;
  • S’hydrater suffisamment tout en diversifiant l’apport hydrique (fruits et légumes riches en eau, yaourt, sorbets, jus de fruits…) ;
  • Manger suffisamment (si besoin en fractionnant les repas), pour apporter les sels minéraux nécessaires à l’organisme.

A lire aussi : Rodez : où trouver des "havres de frais" en cette période de canicule ?

Si, malgré toutes ces précautions, vous ressentez des crampes, des maux de tête, des nausées, une fatigue inhabituelle après une exposition directe au soleil : buvez (même si vous n’avez pas soif), mettez-vous dans un lieu frais, aspergez-vous d’eau et ventilez-vous.

Appelez un médecin si les symptômes s’aggravent ou persistent plus d’une heure, et appelez le 15 immédiatement en cas d’urgence.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?