Onet-le-Château : l’Agricampus La Roque manifeste contre la fusion de BTS

  • Une manifestation bon enfant du lycée La Roque mais une vraie colère pour garder la qualité de l'enseignement.
    Une manifestation bon enfant du lycée La Roque mais une vraie colère pour garder la qualité de l'enseignement. oc
Publié le

Corps enseignant, administratif, retraités et anciens élèves du lycée, ont manifesté symboliquement ce vendredi 17 juin devant la préfecture à Rodez.
 

C’est avec le sourire, signe de fin d’année scolaire, et dans une ambiance bon enfant illustrée par des chapeaux de paille, habits colorés et 2CV, symbole d’une liberté en perte de vitesse, qu’une délégation d’enseignants de l’Agricampus La Roque a manifesté vendredi dernier devant la préfecture. Un sourire de façade pour exprimer un ras-le-bol face « à la réduction des budgets malgré la réussite des élèves aux examens », lance en préambule Chrystelle Desquines, porte-parole du syndicat SNUipp-FSU, soutenue par Alexia Lapeyre, Julie Delbosc, Isabelle Pradoux et Philippe Braconnier, et même des retraités du lycée et des anciens élèves. « C’est une grande famille », résume en ce sens la syndicaliste. Une grande famille qui déplore « l’économie de bout de chandelle de 532 heures sur les 600 000 heures utilisées en Occitanie, au détriment de la qualité de l’enseignement pour les élèves ».

"Notre corps de métier ce sont les jeunes"

Concrètement, il est programmé dans les lycées agricoles de la région, à la rentrée prochaine, la fusion du BTS sciences et techniques de l’aliment (STA) avec le BTS Agrisup 1, comprenant respectivement 8 et 19 élèves au lycée La Roque. « C’est comme si on mettait plusieurs malades dans un même lit à l’hôpital. Cela suffit de mener une politique à la petite semaine. On donne 129 M€ pour les plus riches et pas pour les jeunes en BTS alors que les jeunes sont l’avenir. Où est le bien-être des étudiants ? », interrogent les manifestants tout en énumérant les raisons de leur colère. « Ces deux classes ont un niveau différent avec le BTS Agrisup qui est une classe d’ascenseur social dirigeant vers une école d’ingénieure. Les périodes de stages ne correspondent pas. Il y a des débouchés pour tous actuellement, on a besoin de techniciens, en fusionnant qui prendra les emplois de demain ? Ces deux formations vont être rénovées, en 2023 pour l’un, 2025 pour l’autre, à quoi bon réorganiser pour une année scolaire seulement. »
Les manifestants rappellent la culture de l’établissement qui compte 60 professeurs, à l’image de leur engagement : « On est positif, on est toujours allé de l’avant, on est sur tous les fronts, réforme du Bac Pro, filière générale, technique, BTS, mais faire des économies, cela suffit. Ce n’est pas pour notre confort, notre cœur de métier ce sont les jeunes, on ne lâchera pas », concluent les manifestants tout « en voulant garder le sourire ».

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

173500 €

Bonjour la compagnie !. Aujourd'hui, je vous présente un très bel apparteme[...]

14500 €

RODEZ - Secteur CARDAILLAC   CAREL IMMOBILIER vous propose en exclusivité u[...]

156 €

Vous résidez à RODEZ et vous souhaitez stationner votre voiture à l'abri ou[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?