Aveyron : un nouveau lieu de culture et de vie à Salles-la-Source

Abonnés
  • Guy, Marie-Claude, Emmanuelle, Jean-Lucet Michel ont mis du cœur à l’ouvrage pour aménager la nouvelle galerie de la Cascade. Guy, Marie-Claude, Emmanuelle, Jean-Lucet Michel ont mis du cœur à l’ouvrage pour aménager la nouvelle galerie de la Cascade.
    Guy, Marie-Claude, Emmanuelle, Jean-Lucet Michel ont mis du cœur à l’ouvrage pour aménager la nouvelle galerie de la Cascade. Photo: J.B.
  • Un nouveau lieu de culture et de vie
    Un nouveau lieu de culture et de vie
Publié le

La galerie de la Cascade va ouvrir ses portes, début juillet, à Salles-la-Source. Un lieu culturel et convivial, voulu et imaginé par Michel Cure, Guy Sounillac, Emmanuelle et Jean-Luc Fau. Quatre amis artistes du village, qui ne manquent pas d’idées, ni de projets.

L’ancien chef étoilé du restaurant Goûts et couleurs, Jean-Luc Fau, nourrit depuis longtemps une double passion pour la gastronomie et la peinture. Pas étonnant, donc, de le retrouver avec son épouse Emmanuelle – tous les deux ont fait des études d’art avant de se lancer avec le succès que l’on sait dans la restauration – aux côtés de Michel Cure et Guy Sounillac, parmi les membres fondateurs de la galerie de la Cascade, un nouveau lieu de culture et de vie, qui va dynamiser, dès cet été, le village de Salles-la-Source. Michel Cure est artiste peintre et professeur à l’École des Beaux-Arts de Toulouse. Peintre, lui aussi, Guy Sounillac fut notamment l’initiateur du Pont des Arts, à Marcillac, où nous avions d’ailleurs eu le plaisir de découvrir quelques remarquables expositions. Et tous les quatre sont également à l’origine de la galerie ruthénoise Réplique.

Un lieu au fort potentiel

Depuis mai dernier, les quatre amis artistes, et quelques autres, à l’image de Marie-Claude Cavagnac, ont délaissé leurs pinceaux et leurs tubes de couleurs pour enfiler le bleu de travail et s’atteler à l’aménagement de la future galerie, dans les murs spacieux de l’ancien hospice de Salles-la-Source, plus exactement dans la partie basse du bâtiment, qui accueillait le réfectoire de l’établissement et qui fut, un temps, occupé par la galerie Attila. Avec plus de 250 m2 utilisables, dont une pièce principale de 120 m2, ouverte sur l’extérieur, un accès pour les personnes handicapés, des espaces verts et un vaste parking à proximité, le lieu, mis à disposition par la municipalité, offre de multiples possibilités, en bordure de la route Soulages, de Rodez à Conques.

L’occasion pour les quatre membres fondateurs de l’association, tous résidents de la commune, de souligner l’excellent accueil qui leur a été réservé par les élus de Salles-la-Source. "C’est un lieu très intéressant, qui offre un gros potentiel", insiste Michel Cure, rejoint en cela par ses amis, qui partagent le même enthousiasme. "Ce sera un lieu culturel où l’on a envie de montrer les choses que l’on aime. Ce sera un lieu évolutif aussi."

Un lieu où l’on viendra voir des expositions, mais où il sera également possible d’assister à du théâtre, écouter de la musique, parler de poésie ou de littérature. Bref, passer de bons et enrichissants moments. Les fondateurs de la galerie de la Cascade souhaitent développer diverses thématiques, en rapport avec l’histoire de la commune et certains enjeux contemporains. Des sujets comme ceux de l’eau, de l’archéologie, de la filature, de la faune, de la flore et de la vigne, bien sûr. Ils aimeraient également collaborer avec le musée des métiers traditionnels, mettre en avant la qualité et l’importance du paysage, naturel ou façonné par l’homme. "Ouvrir les yeux sur toutes ces choses familières que nous finissons par ne plus voir, équilibre fragile constamment menacé."

Culture et convivialité

La nouvelle galerie sera également dotée d’un coin boutique, où seront proposés des œuvres d’artistes d’ici et d’ailleurs, des livres d’art, des catalogues et autres cartes postales. À terme, les créateurs de l’association envisagent d’initier des stages de pratique artistique et, pourquoi pas, des résidences d’artistes. La galerie de la cascade ouvrira officiellement ses portes, samedi 2 juillet, avec l’exposition de Joël Brisse (voir ci-dessous). Durant la saison estivale, amateurs d’art et touristes de passage y seront accueillis du jeudi au dimanche. Et parce qu’ils souhaitent faire de ce nouvel espace culturel "un lieu à la fois vivant et convivial", un apéro de type "retour de marché" sera proposé le dimanche, en y associant, autant que possible, les viticulteurs du Vallon. Depuis l’Antiquité, l’art et le vin font souvent bon ménage.

Contact : info@galeriedelacascade.com galeriedelacascade.com

Un nouveau lieu de culture et de vie
Un nouveau lieu de culture et de vie

Une première expo avec Joël Brisse

Joël Brisse fait partie de ces artistes qui possèdent bien plus d’une corde à leur art. Originaire de Vichy, ce peintre de 68 ans qui vit dans les Cévennes est aussi réalisateur, écrivain et parfois acteur. Après avoir étudié les beaux-arts à Clermont-Ferrand, il s’est installé à Paris. Sa première exposition parisienne est à la Galerie Diagonale d’Egidio Alvaro. Il appartient à ZigZag dans la Savane, groupe d’artistes transdisciplinaire. En 1985, Bernard Lamarche-Vadel expose sa peinture à la galerie Claudine Bréguet. Ses principales expos se tiendront ensuite dans les galeries Raymond Cordier, Bercovy-Fugier, Philippe Gravier. Depuis 2003 il travaille avec les galeries Nathalie Gaillard, Duboys et C2Art. Il partage plusieurs expériences et résidences avec le peintre Bernard Cousinier et les sculpteurs Léo Delarue et Vincent Barré. Le musée d’art Roger-Quilliot à Clermont-Ferrand lui consacre une exposition en 2009 et le Centre d’art de Campredon à L’Isle-sur-le-Sorgue en 2022. Dès 1995 il collabore à l’écriture d’Eau douce, un film réalisé par sa compagne Marie Vermillard. À partir de 1997 il réalise des films. Les pinces à linge, La pomme la figue et l’amande sont remarqués. Il réalise ensuite La fin du règne animal en 2003, puis Suite parlée en 2010 en collaboration avec Marie Vermillard. Il pratique aussi la photographie et l’écriture et apparaît de temps en temps, comme acteur au cinéma.
Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Joel Born
Voir les commentaires
L'immobilier à Salles-La-Source

220000 €

Cette maison est pleine de charme, bien exposée, chaleureuse, elle dispose [...]

490000 €

Très belle maison de construction récente (2019). Vous serez séduit de par [...]

350 €

Secteur Pont-les-Bains, maison de village meublée de type 2, composée d'un [...]

Toutes les annonces immobilières de Salles-La-Source
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?