Sud-Aveyron : le feu détruit plus de 200 hectares de forêt

Abonnés
  • Hier matin, les Canadair sont venus renforcés les pompiers au sol, éprouvés.
    Hier matin, les Canadair sont venus renforcés les pompiers au sol, éprouvés. Privat phot’Occitanie lud’eau/Repro CP
Publié le

Les pompiers, malgré tous leurs efforts, ne sont pas parvenus ce samedi à fixer l’impressionnant incendie parti de Comprégnac, attisé par un vent violent.

L’impressionnant incendie qui s’est déclaré sur la commune de Comprégnac, vendredi 17 juin en milieu de journée, a déjà brûlé plus de 200 hectares de végétation. Samedi, en milieu de journée, il n’était toujours pas sous contrôle en raison d’une météo caniculaire attisée par un vent du sud. Et un terrain escarpé rendant la progression au sol des pompiers extrêmement complexe, voire quasi impossible. "Le feu est difficile à circonscrire. Pour l’instant, il y a un flanc qui est stabilisé. Les conditions météorologiques ne nous rendent pas complètement optimistes à cette heure", annonçait, Valérie Michel-Moreaux, la préfète de l’Aveyron, qui s’est rendue sur place dès le début d’après-midi.

"Un feu compliqué"

"C’est un feu compliqué. On est sur des zones inaccessibles qui rendent les opérations délicates." Depuis plus 24 heures maintenant, d’importants moyens sont engagés sur place. Au total, 160 soldats du feu de tout le département, renforcés toute la nuit de vendredi à samedi par leurs collègues du Tarn puis de l’Hérault et depuis hier par le Gard et la Lozère, sont à pied d’œuvre. Dans le petit village de Comprégnac, un élan de solidarité s’est mis en place pour soulager le travail des secours. Habitants, agriculteurs, élus, tout le monde est sur le front. "Nous avons mis à disposition la salle des fêtes pour que les pompiers puissent manger et se ressourcer à l’ombre, avoir accès aux toilettes, se reposer", indiquait Olivier Julien. Maire depuis douze mois, il vit sa première grosse crise. "Nous sommes là en deuxième rideau pour apporter notre soutien sur le plan logistique, pour faciliter l’accès à des bornes incendie, à des chemins et renseigner sur des spécificités locales que les secours ne connaissent pas forcément."

La météo, facteur aggravant

À midi, les flammes avaient parcouru 160 ha. "Le personnel au sol maîtrise la situation, mais elle reste très fragile et inquiétante, toujours en raison de la météo défavorable", dressait-on comme état des lieux à ce moment-là au centre opérationnel départemental d’incendie et de secours. "Si l’incendie nous échappe, une centaine d’hectares pourrait être encore menacée." Ce que confirmait, sur place, le patron des pompiers aveyronnais, le lieutenant-colonel Florian Souyris. "La météo est réellement un facteur aggravant. Sur la totalité de la surface brûlée, tout n’a pas complètement été consumé. Nous avons donc des points chauds. Et forcément, avec le vent, cela les rallume." Obligeant les soldats du feu à être sur plusieurs fronts.

Vers Castelnau-Pégayrols

Peu après 15 h, une fois encore éole a joué en la défaveur des secours permettant au sinistre de s’étendre du côté de Castelnau-Pégayrols. Une véritable course contre-la-montre s’est engagée pour les pompiers qui espéraient toujours fixer le feu avant la tombée de la nuit. Toute la matinée, le Sud-Aveyron avait pu bénéficier des renforts aériens, des Canadair, qui, dans les airs, n’ont cessé d’enchaîner les largages d’eau pour épauler les équipes terrestres fortement éprouvées depuis plusieurs jours. Dans l’après-midi, les Dash ont pris le relais.

Entourée du sous-préfet de Millau, André Joachim, et du président du Département, Arnaud Viala, la préfète a rappelé que "le premier point important à mentionner est que l’incendie n’a fait aucune victime". Saluant "l’action sans relâche et la bravoure des sapeurs-pompiers déployés sur le terrain depuis mercredi" où 25 ha avaient déjà ravagé la forêt sur la commune de Verrières.

Les habitants de Navas et de Thérondels évacués

"On sera sur ce feu pendant plusieurs jours", annonçait hier le patron des pompiers de l’Aveyron, le lieutenant-colonel Florian Souyris. À 15 heures, le Sdis a pris la décision d’ordonner l’évacuation des sept habitants du hameau de Navas, commune de Castelnau-Pégayrols, le feu gagnant du terrain."Une évacuation préventive", insistait la préfecture. Les trois familles de la ferme de Navas ont aussi quitté les lieux. Le troupeau de brebis a été mis en sécurité. En revanche, un hangar a été détruit et une habitation touchée.Hier soir samedi, ce sont les 15 habitants de Thérondels qui ont quitté leur domicile. "Nous sommes en train de prévenir tous les hameaux se trouvant dans la trajectoire du feu de se tenir prêt à évacuer", indiquait le sous-préfet.
Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Midi Libre
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

300 €

N721- T1 Bis au 3éme étage Rue de la Capelle comprenant un espace cuisine/ [...]

240 €

Hyper centre de Millau - studio meublé - Hyper centre de Millau, Rue du Bar[...]

60 €

N848- A louer garage avenue Jean Jaurès dans une résidence sécurisée, loyer[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?