Laurent Alexandre (2e circonscription de l'Aveyron) : « Je serai entendu au sein de la Nupes »

  • Le député de la 2e circonscription, Laurent Alexandre. Le député de la 2e circonscription, Laurent Alexandre.
    Le député de la 2e circonscription, Laurent Alexandre. Repro CPA
Publié le , mis à jour

Laurent Alexandre (Nupes), le nouveau député de la 2e circonscription de l'Aveyron est ce mardi à Paris.

Quelques heures seulement après le résultat de ces élections législatives se dessinait déjà un Hémicycle incarnant la complexité d’un paysage politique fragmenté comme rarement depuis 1958. Avec une dizaine de groupes potentiels, sept d’opposition dont trois qui seront en mesure de déposer une motion de censure. Pensez-vous pouvoir lancer votre mandat sereinement, sur la longueur, alors que l’on parle déjà d’une éventuelle dissolution ?

Effectivement, il se dit beaucoup de choses depuis dimanche soir. Je pense que le gouvernement actuel aura beaucoup à perdre avec une dissolution de l’Assemblée nationale. On a pu voir combien le rejet de sa politique était fort. Mais pour l’heure, je n’ai que peu de recul sur cette question et je suis plus concentré sur mon déplacement (ce mardi NDLR) à Paris.

Quels sont vos dossiers prioritaires ?

Celui de l’ancienne usine SAM de Viviez, de la fermeture des lits en Ehpad à Villefranche-de-Rouergue, même si ce n’est pas de ma compétence, je souhaite porter ce dossier au plus haut. Ou encore celui des services publics absents de notre circonscription, des déserts médicaux, etc.

Ne craignez-vous pas que la confusion politique qui s’annonce ne perturbe la présentation de ces dossiers importants pour la circonscription ?

Je ne pense pas, ce sera d’ailleurs le but de ma présence à Paris. Je vais rencontrer celles et ceux de la Nupes. Et l’objectif est bien évidemment de se faire entendre, de faire passer mes idées, de porter les dossiers qui sont primordiaux pour notre territoire.
Je sais que l’on peut toujours avoir des discussions avec ce groupe.

Alors que les figures de la Nouvelle union populaire écologique et sociale sont essentiellement issues de circonscriptions urbaines, pensez-vous pouvoir faire entendre les problématiques d’un territoire rural ?

Bien sûr et ce sera l’essentiel de mon travail de député. Encore une fois, chacun sera entendu au sein de la Nupes. C’est ce qui fait la particularité de notre groupe. J’ai déjà dans l’idée de siéger dans deux ou trois commissions dont les sujets sont directement liés à nos territoires. Mais encore une fois, les choses vont se mettre en place petit à petit. Et j’ai toujours dit que je n’étais pas spécialiste de tous les dossiers, en particulier ceux liés à l’agriculture. Je compte m’entourer et consulter des personnes compétentes aussi bien au niveau local, que national pour répondre au mieux aux attentes des électeurs d’une circonscription vaste et dont les problématiques sont très variées, que l’on soit du Villefranchois, du Bassin ou du Ségala.


 

Propos recueillis par Philippe Henry
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

25000 €

Maison de ville de 50m2 dans la bastide de Villefranche de Rouergue sur 3 n[...]

53250 €

T2 situé au premier étage d'un bel immeuble à colombages. L'appartement a é[...]

45000 €

Proche de la Collégiale, maison de ville d'une surface habitable d'environ [...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?