Escrime : la passion, moteur du Ruthénois Mickaël Goubert

Abonnés
  • À l’adolescence, Mickaël Goubert a choisi de se concentrer sur l’escrime.
    À l’adolescence, Mickaël Goubert a choisi de se concentrer sur l’escrime. Repro CP
Publié le

Le licencié de l’Escrime Rodez Aveyron de 26 ans a été sacré champion de France en N2 fin mai. Et après des années de travail, il intégrera l’équipe I de l’Era la saison prochaine.

L’escrime est avant tout un sport individuel, dans lequel l’implication personnelle et le mental sont des bases incontournables, aussi pour réussir, il faut y ajouter le physique, la tactique et la technique. Autant d’éléments qui ont incité le licencié de l’Escrime Rodez Aveyron (Era) Mickaël Goubert à choisir cette discipline plutôt que le football. "J’ai longtemps hésité entre le foot, que je pratiquais à Onet, et l’escrime. J’ai pratiqué les deux de 6 ans à 15 ans."

Travail mental

Après près de dix ans rythmés par deux entraînements hebdomadaires pour chacun des sports, le Ruthénois a finalement fait le choix du cœur : un sport adopté depuis des lustres par son père, Jean-Michel Goubert, qui est vice-président de l’Era. "Mon père ne m’a pas influencé dans mon choix, il m’a laissé libre de ma décision. Depuis que je suis né, je baigne dans les salles d’armes et cela s’est fait naturellement", assure-t-il.

À 26 ans, Michaël Goubert travaille comme livreur pour Cave Ruthène, après s’être cherché professionnellement. Il est d’abord passé par la gendarmerie, pendant deux ans, avant de passer les diplômes pour devenir animateur périscolaire. L’escrimeur n’hésite jamais à se remettre en question, à l’image de son profil sportif. Il se définit comme un "attaquant au physique rapide", mais précise aussitôt que son point faible est lui-même.

"Pour avancer, j’ai un coach mental qui m’aide à progresser vers le changement de niveau." Un travail payant car le Ruthénois avoue qu’aux alentours de ses 20 ans, il était arrivé à saturation. Et que seule la passion l’avait maintenu dans l’escrime, en franchissant les paliers.

L’or en N2

Capitaine de l’équipe II de l’Era, Mickaël Goubert travaille depuis plusieurs années avec le coach Robin Rieu et accumule de l’expérience en suppléant les absences de titulaires de l’équipe I. Un apprentissage mis à profit par le licencié ruthénois lors des championnats de France, fin mai, à Epinal (Vosges). Le Ruthénois a enchaîné les matches jusqu’au titre de National 2, une première pour lui. Goubert a remporté son premier duel 15-13, puis une le deuxième, 15-6. "Grâce à cette victoire-là, j’ai relâché la pression, et ça m’a plutôt réussi."

C’est le quart de finale qui a été le plus difficile, face à un ancien du club aveyronnais : Raphael Dominici. Une opposition que le fils du vice-président a remportée 15-9. Après une demi-finale bien maîtrisée, Goubert a été mené pour la première fois de la journée, avant de finir en trombe 15-11 et d’adjuger la médaille d’or et le titre de champion de France N2.

Aujourd’hui, le jeune Ruthénois mesure le chemin parcouru. D’autant qu’il vient de recevoir la bonne nouvelle : il intégrera l’équipe I la saison prochaine. Preuve que chez les Goubert, on ne lâche pas l’affaire.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Jean-Marc Nicolet
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

377 €

T1Bis avec cave et garage; 1er Entrée avec placard, séjour avec coin cuisin[...]

369 €

Entrée, séjour avec coin cuisine (plaques électriques, frigo), salle de bai[...]

260 €

Tour de Ville : Idéalement situé, venez visiter ce studio donnant sur une c[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?