Pourquoi la moutarde manque (aussi) dans les rayons

  • La moutarde fait les frais du réchauffement climatique mais aussi du conflit en Ukraine
    La moutarde fait les frais du réchauffement climatique mais aussi du conflit en Ukraine Stefan Tomic / Getty Images
Publié le

(ETX Daily Up) - Dans une vinaigrette, sur un hot dog, pour monter une mayonnaise... Aussi indispensable soit-elle dans nombre de préparations culinaires, la moutarde répond de plus en plus aux abonnés absents dans les rayons des magasins. Et la pénurie ne concerne pas seulement les linéaires tricolores...

La moutarde manque à l'appel, et pas seulement en France. La presse anglo-saxonne en fait aussi l'écho, notamment les médias canadiens. Premier producteur et exportateur mondial de graines de moutarde, le Canada a vécu de sévères périodes de sécheresse en 2021 et un dôme de chaleur pendant l'été avec des températures avoisinantes les 50°. Ces conditions climatiques exceptionnelles ont réduit drastiquement la quantité des récoltes de cet ingrédient indispensable à la fabrication de la moutarde. Le directeur des ventes de la marque Reine de Dijon confiait dès décembre 2021 à l'AFP que cette crise était "du jamais vu depuis 25 ans". Cette situation avait déjà des conséquences sur le prix de la moutarde qui a augmenté de plus de 9% en un an en France, d'après les données de l'IRI. Au Canada, on se prépare donc à une pénurie de pots de moutarde au cours de l'été.

Pour rappel, les graines de moutarde ne sont pas les seuls ingrédients à faire les frais du changement climatique. Les piments cultivés au Mexique pour produire la sauce sriracha, incontournable dans les plats thaïlandais relevés, n'ont pas permis d'obtenir une récolte suffisamment abondante afin de satisfaire la production du condiment.

Dans le cas de la moutarde, les aléas climatiques n'expliquent pourtant pas tout. Il y a aussi la guerre en Ukraine. La Russie étant le deuxième producteur mondial de graines de moutarde et le pays de Zelensky le cinquième, les chaînes d'approvisionnement en matières premières souffrent logiquement des répercussions du conflit armé.

Une question risque alors de vous brûler les lèvres : pourquoi ne compte-t-on pas sur la production française ? Selon l'association des producteurs de graines de moutarde en Bourgogne, celle-ci est passée de 4.000 tonnes en 2016 à 12.000 tonnes en 2021. Bref, il n'y en a pas suffisamment pour satisfaire la demande.

ETX Daily Up
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?