Decazeville : encore et toujours des inquiétudes sur l’avenir de Filiéris

Abonnés
  • Lors de la rencontreavec le maire de FirmiJean-Pierre Ladrech.
    Lors de la rencontreavec le maire de FirmiJean-Pierre Ladrech.
Publié le

Les Mineurs CGT sont remiontés au front pour faire part de leurs préoccupations notamment sur le centre médical de Firmi.

Une fois encore, le syndicat des retraités mineurs CGT fait part de ses inquiétudes quant à l’avenir de la caisse de sécurité sociale dans les mines (qui porte la partie offre de santé dont les médecins, infirmières et services infirmiers à domicile via Filiéris) ainsi que l’avenir de Filiéris dont le centre médical de Firmi.

"Nous avions interpellé les candidats aux législatives parce que le devenir de l’offre de santé et du régime minier sont sur la sellette. Il faut absolument préserver cette offre de santé et sa spécificité d’être prise en charge par un organisme de sécu", indique Jean-Paul Boyer, secrétaire du syndicat dont une délégation s’est réunie récemment autour de Jean-Pierre Ladrech, maire de Firmi, pour exprimer ses inquiétudes et autres préoccupations.

"Le devenir de cette offre de santé doit faire l’objet cette année de discussion avec la caisse nationale d’assurance maladie. Nous avons entrepris des démarches dans le régime pour nous assurer de la volonté de la direction nationale et régionale et de leur intention sur l’avenir du centre de santé Filiéris de Firmi et des menaces qui pèseraient sur lui. Dans sa réponse, le directeur général assure qu’aucune fermeture du centre de santé de Firmi et de Decazeville n’est envisagée. En revanche, la question est le recrutement de médecins", poursuit Jean-Paul Boyer.

Recruter des médecins

Jean-Pierre Ladrech indique de son côté : "J’ai reçu en mairie le directeur régional M. Garcia. Il m’a assuré que le centre de santé de Firmi n’est pas menacé et que même des travaux d’agrandissement sont envisagés. Se pose le problème de recrutement de médecins".

"Tout le Bassin est en grande difficulté puisqu’autant les libéraux, que l’hôpital ont du mal. Pour Filiéris, il n’y a plus qu’un médecin qui exerce à temps plein dont on souligne la disponibilité. L’autre médecin est en arrêt. Il y a des médecins, le plus souvent des retraités, qui exercent à temps partiel. Ce centre de santé dispose aussi de 7 équivalents temps plein d’infirmières, qui ne bénéficient pas des accords du Ségur de la Santé, ce qui peut les inciter à chercher ailleurs. Il faut qu’elles bénéficient des mesures du Ségur".

Le syndicat, comme le maire de Firmi, plaident pour la mise en œuvre d’un contrat local de santé permettant davantage d’efficacité dans la centralisation des recherches : "Il y a des problématiques propres à chaque acteur de santé sur le territoire. Nous sommes un organisme de sécu qui salarie des personnels, c’est unique. Il faudrait que sur le Bassin l’ensemble des acteurs puisse se coordonner ; permettant des dispositifs qui ne sont pas opérationnels chez nous. C’est notamment le contrat local de santé. Cela permettrait d’être reconnu par l’ARS, de flécher des aides et d’avoir une stratégie particulière au Bassin. Près de chez nous, des bassins de vie travaillent en contrat local de santé, en coordonnant les libéraux et les collectivités. Ils arrivent à recruter et nous non. Il y a un vrai sujet à travailler ensemble avec un outil de convergence. Le contrat local de santé est une solution. Il faut aussi améliorer la convention du régime minier pour attirer des médecins", précise Jean-Paul Boyer.

Lors d’une récente entrevue, M. Garcia aurait indiqué avoir "des perspectives de recrutement" et a appuyé l’idée de "travailler ensemble en lien avec un contrat local de santé".

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
BHSP
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

159500 €

Decazeville : centre-ville : Maison de Maître de type 6 avec jardin et gara[...]

30000 €

Decazeville centre : Appartement T3 situé au 1er étage d'un petit collectif[...]

53500 €

DECAZEVILLE - Au cœur de la ville, cet immeuble de rapport dispose d'un loc[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?