2022, c’est l’année des "Molière de Saint-Matthieu en Aubrac"

Abonnés
  • Les élèves de 6e avec Gui et Amélie.
    Les élèves de 6e avec Gui et Amélie.
Publié le

Après deux années mises entre parenthèses d’un point de vue artistique pour cause de crise sanitaire, cette année 2021-2022, les collégiens de Saint Matthieu, se sont largement rattrapés autour de plusieurs parcours théâtraux. Ainsi, les 3e participèrent à une semaine d’atelier avec Guilhem, Sarah et Marin de la Cie Orageuse qui aboutit, outre leur propre spectacle autour de Roméo et Juliette, à la représentation de "La petite histoire" d’Eugène Durif, au centre multiculturel d’Entraygues, alors qu’à la même période, les classes de 4e et de 5e découvraient le spectacle revisité de "Cendrillon" de Joël Pommera, au centre culturel de Sainte-Geneviève, suite également à leur atelier avec la Cie Éphémère au sein du collège.

Les 6e accueillirent, quant à eux, trois semaines durant, Gui et Amélie de la Cie Page Blanche, installés au sein du collège pour leur résidence d’artistes. Sur ces trois temps, les 6e écrivirent trois contes (Gaïa, Le petit Gabin, Raphaëlle), avec pour seule consigne, une phrase donnée. Puis, vint l’apprentissage du texte, la mise en voix et en situation, la stature et gestuelle à adopter, afin de mettre en valeur au mieux ces trois récits ancrés autour du projet pédagogique de l’ensemble scolaire "Homme et Nature", thématique étrangement identique à celle proposée par la Cie… Et c’est ainsi qu’en ce début juin, l’après-midi du vendredi fut banalisée pour tous les collégiens. Tout d’abord, Gui et Amélie présentèrent l’un des volets de leur triptyque "Silence(s)", dans la cour du collège, qui servit, une fois n’est pas coutume, de décor de théâtre de rue mêlant déambulations poétiques, envolées lyriques, coups d’éclat (et de voix), coups de cœur et de corps à corps, instants magiques de paix, de pause, d’osmose…

Puis, vint la projection vidéo de travaux d’élèves et de la Cie sur des plans fixes de la nature en éveil ou en sommeil. Et, dans un dernier temps, les 6e se mirent à leur tour en scène en offrant à leurs camarades leur propre création : moments d’émotion, de sourires, de rires, de surprises magistralement interprétés par les plus jeunes largement applaudis par leurs aînés. Voilà, Gui et Amélie, s’en sont retournés vers d’autres horizons mais ils laisseront dans le cœur des élèves toute la magie, la poésie et les rires de ces moments partagés ensemble.

Encore une fois, un grand merci à Betty, coordinatrice et à Aveyron Culture pour son soutien financier, pour la qualité de ses propositions et pour l’ouverture d’esprit que de tels échanges peuvent apporter à nos jeunes au sein de nos territoires quelque peu reculés.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Laguiole

50000 €

COMMUNE DE LAGUIOLE (12210) - PLATEAUX DE L'AUBRACDans un petit hameau, au [...]

120000 €

AU COEUR DES PLATEAUX DE L'AUBRAC - VILLAGE DE LAGUIOLEBelle bâtisse en pi[...]

560000 €

MAISON CENTRE VILLE DE LAGUIOLE Venez découvrir, dans le village de LAGUIOL[...]

Toutes les annonces immobilières de Laguiole
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?