Hélène Belet : "Le commerce, une histoire de famille"

Abonnés
  • Après une première expérience dans le monde des télécoms et du mobile, Hélène Belet a trouvé l’immobilier. @HB Après une première expérience dans le monde des télécoms et du mobile, Hélène Belet a trouvé l’immobilier. @HB
    Après une première expérience dans le monde des télécoms et du mobile, Hélène Belet a trouvé l’immobilier. @HB
Publié le

Passée par Figeac puis l’école de commerce de Montpellier, la native de Luc-la-Primaube a choisi la capitale comme destination. D’abord très impliquée dans le secteur de la téléphonie mobile, la quadra dynamique est aujourd’hui directrice commerciale pour la plateforme Seloger. Com, un leader qui surfe sur la bonne santé du marché immobilier. Rencontre avec une Aveyronnaise chez qui la fibre commerciale n’a pas attendu le nombre des années…

La bosse du commerce. Voilà ce qui accompagne depuis des années la vie d’Hélène Belet. Passée par les Télécoms et aujourd’hui directrice commerciale pour la plateforme Seloger.com, la native de Luc-la-Primaube ne se voyait pas faire autre chose.

"La fibre commerciale, je l’ai développée assez tôt, confirme la quadra installée aujourd’hui à Paris. Mes grands-parents, mes parents, mon oncle. Tous travaillent ou ont travaillé dans le commerce… J’ai très tôt baigné dans ce monde-là."

Collaboratrice du groupe Seloger.com à Paris, plateforme immobilière qui compile plus de 500 000 annonces professionnelles pour une audience mensuelle de l’ordre de 40 millions de visiteurs, la quadragénaire gère depuis Paris une équipe de 70 commerciaux à travers la France.

Leur rôle : fidéliser la clientèle composée pour totalité d’agences immobilières. "C’est notre modèle économique : l’abonnement. Les agences partagent leurs offres sur notre plateforme en échange de l’audience que nous sommes en mesure de leur offrir. À nous de tout faire pour rester incontournable."

Propriété du plus gros groupe de presse allemand, Axel Springer, cédé en 2019 au fonds d’investissement américain Kohlberg Kravis Roberts & Co, Seloger. Com constitue avec Logic-Immo et Meilleursagents.com, un pool solidaire et incontournable du marché immobilier français.

Seuls LeBoncoin et Bien’ici semblent encore en mesure de contester l’hégémonie annoncée du géant du secteur qui, dans un marché fluctuant, cravache pour faire valoir son rang. Et pour cause. "En France, on n’aime pas vraiment les leaders", s’amuse Hélène.

Virage numérique

Amenée à fidéliser toujours davantage des clients tout en soignant le moral de ses troupes – "avoir le moral est essentiel chez un commercial" – la directrice arrivée à son poste en pleine crise de Covid a trouvé ses marques.

"Commencer en plein confinement n’est pas le meilleur moment pour se lancer mais cela nous oblige à nous adapter très rapidement. C’est très formateur." Formateur comme ses premières expériences dans le secteur. "Après un premier stage chez Orange, et avant même la sortie d’école, j’étais assurée de travailler dans les Télécoms dont l’offre se partageait entre les trois grands leaders du moment. J’ai ensuite travaillé une dizaine d’années dans la téléphonie avant de basculer dans l’immobilier sur un poste plus transversal, en lien direct avec le PDG. Cela m’a aussi permis de découvrir le digital, moi qui jusque-là, étais plus portée sur les commerces physiques."

Lancé il y a 30 ans sur le minitel, Seloger.com a été l’un des premiers à prendre, avec l’avènement d’internet, le virage digital. Confortant au fil des années sa place de dominant sur un marché de l’immobilier qui reste "très attractif", confirme Hélène.

"Même si l’on remarque un petit ralentissement depuis le début de l’année, on reste sur des volumes de transactions très élevés. Au-dessus de ceux réalisés sur les exercices 2017, 2018 et 2019 : des années records en termes de transactions."

Seul bémol, et les professionnels du secteur en conviennent, "on constate une récente petite baisse qui tient à trois facteurs. La guerre en Ukraine qui incite à l’attentisme, la difficulté d’approvisionnement dans la partie construction-neuf. Et les difficultés d’accès au crédit avec des taux d’intérêt qui pourraient encore augmenter", termine Hélène sur une ultime injection : "Achetez, achetez, achetez !"

 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Aurélien Delbouis
Voir les commentaires
L'immobilier à Luc-La-Primaube

280000 €

Belle maison T5 en pierre, sans vis à vis, composée d'une pièce de vie avec[...]

142000 €

NOUVEAUA VENDRE RÉSIDENCE LE BARACOULancement commercial de la résidence LE[...]

44000 €

Dans le centre du village de Luc, terrain constructible de 368 m2. Idéaleme[...]

Toutes les annonces immobilières de Luc-La-Primaube
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?