Marc Bories, maire de Saint-Geniez : "Un renouveau sur le commerce"

Abonnés
  • Marc Bories est le maire de la commune depuis 2008. Marc Bories est le maire de la commune depuis 2008.
    Marc Bories est le maire de la commune depuis 2008. OC
  • L’ancien ensemble scolaire Sainte-Marie.
    L’ancien ensemble scolaire Sainte-Marie.
  • Le projet Opteo prévoit l’ouverture d’une unité pour autistes à la rentrée avec vingt emplois à la clef.
    Le projet Opteo prévoit l’ouverture d’une unité pour autistes à la rentrée avec vingt emplois à la clef.
  • Le bâtiment de la maison de retraite spécialiséeaccueillera la maison de santé qui devrait ouvrir en 2024.
    Le bâtiment de la maison de retraite spécialiséeaccueillera la maison de santé qui devrait ouvrir en 2024.
Publié le

Les mandats électifs passent mais la flamme est intacte pour Marc Bories, maire depuis 2008. Tour d’horizon de la cité marmotte avec cet élu qui éprouve toujours autant d’attachement et d’énergie à animer la ville de son cœur.

L’été ayant sonné les trois coups des réjouissances, c’est par le volet des festivités que Marc Bories entend mettre en lumière sa ville.

Quid donc des animations ?

"Nous avons commencé en avril après deux années de Covid-19 et d’incertitudes, et cela se passe très bien. Nous avons énormément de monde aux animations, on sent le besoin et la nécessité des gens à profiter de la vie. Les commerçants n’en reviennent pas de la fréquentation du mois de mai qui a cartonné malgré l’absence de pont, le trail a battu le record de participation avec 2 200 coureurs, le rallye avec 98 voitures, la fête de l’estive a fait un carton, le festival de tango a reçu 503 danseurs, la Marmotte près de 400 coureurs, donc tout marche bien ! Nous avons maintenant deux gros événements musicaux cet été avec Nadau qui en est déjà à plus de 900 places de vendus en concert le 21 juillet, et Amir en concert le 11 août pour le grand concert de l’été qui revient. Avant cela, nous avons la fête de la rive droite et le festival en vallée d’Olt".

Sur le plan économique, est-ce que la commune se porte bien ?

"Aucun commerce n’a été fermé à la sortie du Covid-19. On en a même qui ont ouvert comme un glacier, un coach sportif, deux agences de communication. La fibre a amené une nouvelle population à Saint-Geniez. Nous avons un souffle de renouveau sur le commerce et l’artisanat. Je suis le plus âgé (le maire, âgé de 55 ans, est à la tête de la Maison de la presse, NDLR) ou le deuxième commerçant le plus âgé. Nous avons par exemple un couple de jeunes qui agrandit son magasin avec un projet de six appartements grâce à une délibération que j’avais fait prendre, selon des critères très précis, qui rend possible de faire des extensions sur le domaine public par un bail emphytéotique. Cela a permis aussi de réaliser une extension à l’hôtel de France et maintenant à ce commerce (le "8 à huit" qui devient Carrefour", NDLR) d’en bénéficier".

Quels sont vos projets sur l’habitat ?

"On vient de lancer un appel à projets pour l’immeuble Aldebert qui rentre dans le projet urbanistique. Ce gros projet urbanistique de la ville, qui se mène dans le temps, et je remercie les marmots qui m’ont élu pour un troisième mandat, concerne le rachat des deux tiers de l’ensemble scolaire Sainte-Marie. On passe par l’Établissement public foncier (EPF) qui va nous donner du temps. L’objectif serait de faire de l’habitat avec des appartements sociaux mais on tendrait vers une résidence senior. Une maison d’assistantes maternelles entre aussi dans la réflexion car on est en retard sur ce sujet. Cet achat permettrait aussi, d’entrer dans une nouvelle ère, en lien à la mobilité, en reliant le centre-ville à l’avenue d’Espalion par la réalisation d’une voie douce. Cela permet de venir au centre-ville à pied. Dans cet ensemble que nous allons racheter, il y a un préau qui sera destiné à la pétanque et aux quilles. Il y a aussi un bâtiment qu’on a donné à deux jeunes qui font de la location vélo le long de la future voie douce. On travaille d’ailleurs avec le parc de l’Aubrac sur un projet de mobilité douce sans parler des jardins partagés pour nourrir nos enfants localement. Nous entrons dans une nouvelle civilisation. On a sorti un lotissement lors du mandat précédent avec huit lots réservés et personne ne s’est désisté. On prépare un lotissement de douze lots qui verra le jour à l’automne, entre la résidence Goélia et le château de la Falque. Il s’appellera "Le Marronnier". Il y a trois immeubles qui sont en train de se rénover en centre-ville pour la location, portés par des privés dont l’un mené par les frères Solignac qui vont faire huit appartements".

Saint-Geniez a été en danger sur le plan médical avec un seul praticien, comment est la situation ?

"Le cabinet de recrutement nous a coûté quand même 17 000 € mais cela a permis de trouver un généraliste en un mois. Il s’agit du Dr Albarescu, urgentiste à Montpellier. Cela permet de retrouver l’équilibre avec le Dr Rozières, le retour de Mme Robert, et une quatrième médecin qui vient deux jours par semaine. Concernant la maison de santé pluridisciplinaire prévue pour 2024, la communauté de communes a acté l’achat dans la maison de retraite spécialisée avec le rez-de-chaussée consacré à la maison médicale, et à l’étage un groupe de professionnels de santé dirigé par le Dr Stéphanie Robert pour mutualiser et travailler ensemble. Parmi les bonnes nouvelles, nous avons l’ouverture de l’unité pour autistes à la rentrée avec Opté qui prévoit vingt emplois. Il manque des aides-soignants et infirmières, du coup, ils font appel au centre de soins. C’est le plein-emploi sur Saint-Geniez".

Qu’est-ce qui manque alors à la commune ?

"Ce qui m’inquiète, c’est le contexte international et national. On sort du Covid-19 où l’État a énormément soutenu l’économie, la guerre en Ukraine, les taux d’intérêt remontent, l’augmentation des coûts des matériaux et je sens que malheureusement cet élan sur l’immobilier est freiné aujourd’hui. Il me reste un lot qui était vendu mais la personne est finalement venue me voir pour me dire qu’elle ne passait pas financièrement. On est averti que toutes les collectivités doivent serrer les boulons. J’ai peur que l’État ait du mal à suivre sur les subventions, c’est compliqué. C’est mon incertitude. Cela casse la dynamique".

Deux mandats de conseiller municipal, trois mandats de maire, qu’en retenez-vous ?

"Je suis fier d’avoir gardé la dynamique instaurée par Jean-Claude Luche. Je suis content du lien maintenu avec la population, du tissu associatif qui repart bien après le Covid-19. La jeunesse du commerce et de l’artisanat fait plaisir car lors du mandat précédent, on s’interrogeait s’il ne fallait pas prendre les baux commerciaux à notre charge, la situation était dramatique. Nous sommes passés de zéro à deux bouchers par exemple. On a surmonté une crise commerciale. Je suis fier également de l’espace culturel et des gros travaux du centre-ville, des quartiers Saint-Pierre et la Poujade, la restructuration de l’Ehpad, l’hôpital conforté cet hiver avec le label hôpital de proximité. On a fait aboutir le captage d’eau à Aurelle-Verlac, commune nouvelle avec Saint-Geniez. Je ne fais pas de politique. Je suis arrivé à 4 ans à Saint-Geniez et je n’y partirai pas, c’est ma vie".

Repères

2 251 habitants.

82 entreprises artisanales.

104 salariés.

143 commerces et services.

49 associations

3 041 lits d’hébergements (hôtels, résidences, campings, gîtes, chambres d’hôtes…)

735 places de parking.

1 collège, 1 piscine,

1 000 places au complexe multisports

800 places dans l’espace culturel

180 places dans la salle de cinéma.

100 places à l’auditorium

164 places à l’Ehpad avec unité Alzheimer de 30 lits.

63 résidents au foyer de vie.

2,30 M€ de budget de fonctionnement

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
propos recueillis par olivier courtil
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint Geniez D'olt Et D'aubrac

130000 €

En Exclusivité - Un grand appartement de type 3 situé au premier étage d'un[...]

235000 €

Venez découvrir cette charmante maison construite en 2008, offrant 150 m² [...]

38000 €

A moins de 5km du centre du village touristique de Saint Geniez d'Olt et du[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint Geniez D'olt Et D'aubrac
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?