Rodez : Nobin de Gros à Arsac, une ferme maraîchère au service de l'insertion et de la biodiversité

  • La ferme est sise sur une superficie globale de plus de 9 hectares, vers la zone d'Arsac.
    La ferme est sise sur une superficie globale de plus de 9 hectares, vers la zone d'Arsac. - salima ouirni
Publié le , mis à jour

Rodez Agglomération a voté ce 28 juin, au conseil communautaire, une délibération pour le début du financement du projet de Nobin de Gros. Ce site de 9,3 hectares accueillera en 2024 une production maraîchère biologique. La zone servira également de support d'expérimentation pour de l'insertion sociale. 

Le site de Nobin de Gros deviendra-t-il une "ferme maraîchère" exemplaire, au double  titre de la biodiversité et de l'insertion  ? C'est en tous les cas ce qu'espère l'Agglomération de Rodez qui a choisi ce site situé vers la zone d'Arsac  (acquisition en 2010) pour en faire un lieu expérimental. Sur une surface totale de 9,3 Ha, la collectivité  dispose d'une surface cultivable de 4,6 Ha. À terme, Alain Rauna, vice-président à la transition écologique  souhaite y implanter un lieu de production de légumes en bio. 

Mais il y a encore loin du champ à l'assiette. Le projet devrait connaître ses premières étapes concrètes en 2023, pour un début d'exploitation en 2024. Entre-temps, c'est d'abord le conseil d'Agglo, de ce 28 juin qui a  validé la première partie, consistant à voter une enveloppe de 100 000 €. Cette enveloppe servira à réaliser un forage, une retenue d'eau, un système de drainage et du terrassement. Le site composé de trois bâtiments (une ancienne stabulation d'environ 800m2, une maison d'habitation datant de 1933 sur deux niveaux d'environ 108m2, un bâtiment de stockage d'environ 175m2) devrait être réhabilité, dans le futur. 

Insertion et pédagogie sur le site

Car plus qu'un simple lieu d'horticulture maraîchère, le lieu est destiné à un projet  social d'insertion. Des associations comme l'Asac ou Progress (une régie) sont pressenties comme des partenaires privilégiées pour travailler sur ce projet, à travers notamment des conventions. Sur le papier, il est prévu quatre professionnels en CDI encadrant une quinzaine de personnes en recherche d'emploi, sur deux ans. Un appel d'offres pour cette prestation sera lancé par la collectivité, en temps voulu. "Nous aurons aussi un partenariat avec le lycée La Roque, à Onet-le-Château. Le but étant de travailler avec eux sur la transformation des produits", souligne Alain Rauna. D'autres conventions et partenariats sont dans les tuyaux, avec des institutionnels ou des associations comme l'Apaba, la Chambre d'agriculture etc. 

Ce premier projet écologique, qui veut réconcilier la population avec la nature et la biodiversité comportera également un volet "éducation". La zone humide, sur le site de Nobin de Gros, serait non seulement maintenue, mais servira aussi aux scolaires comme support pédagogique,  à l'image du site Nostre Seigne, à Onet-le-Château. 

Joseph Antoine Durand de Gros, un avocat devenu agronome "socialiste"

Nobin de Gros (sur la zone d'Arsac) fait partie du domaine de Joseph Antoine Durand de Gros. Il s'étendait sur une superficie de 300 Ha. Cet illustre personnage était avocat de profession. Fils d’un commerçant, Joseph Durand fit d’abord son droit à Toulouse. À la mort de son père, il abandonna le barreau de Rodez et se tourna vers l’agriculture.
De 1820 à 1835, il transforma complètement ses domaines de Gros et d’Arsac, ayant ameubli, engraissé les sols et arrosé, par une déviation de l’Aveyron, ceux qui pouvaient l’être. Il avait aussi amélioré l’état de ses troupeaux.
Joseph  Antoine Durand (de Gros) fut en effet l’un des premiers agronomes français à irriguer ses terres, en pratiquant, dès 1828, l’ouverture d’un canal d’irrigation à Gros, long de deux kilomètres. On peut d’ailleurs en voir encore quelques vestiges.
Frappé par le fait que les salaires fixes ne pouvaient pas stimuler les travailleurs, il arriva, après de longues réflexions, à la conclusion que l’association du capital et du travail était le moyen le plus propre à accroître la productivité. 

Source : Le Maitron, dictionnaire biographique, mouvement social et ouvrier. 

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

260 €

A proximité de l'IUT et du Lycée Monteil, agréable studio équipé d'un canap[...]

394500 €

Vous recherchez le charme de l'ancien, avec de belles hauteurs sous plafond[...]

318 €

Entrée, cuisine équipée (placards, plaque, frigo), WC , salle de bains, cha[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?