Rugby : le coprésident de Decazeville Christian Murat passe la main

Abonnés
  • Le duo Christian Murat (à gauche) - Patrick Malpel.
    Le duo Christian Murat (à gauche) - Patrick Malpel. DR - DR
Publié le

Une assemblée générale du SCD doit entériner jeudi 30 juin au soir la sortie de Murat. Un ancien joueur est pressenti pour lui succéder.

Jeudi soir, le Sporting organise son assemblée générale annuelle. Et jeudi soir, le coprésident Patrick Malpel va perdre son binôme, Christian Murat à la tête du Sporting depuis quatre saisons. Ils auront connu les affres de la relégation en Fédérale 3 puis, cette saison, la joie de retrouver ce rang, que l’on dit digne du club, en Fédérale 2.

"Ce n’est pas pour cela que j’arrête, certifie Christian Murat. La boucle est certes bouclée, mais comme je l’avais dit lorsque j’ai pris ma décision que l’on soit en Honneur ou champion de France, ma décision est prise. J’arrête ! " Pourtant lorsque l’on dit qu’on arrête au Sporting, on ne s’éloigne jamais bien loin de ce club à l’image de ces nombreux ex-présidents qui sont restés dans le giron.

Proche du club malgré tout

Pour Christian Murat, il en sera de même. "Je vais aider le club à trouver du travail aux joueurs. C’est un secteur que je connais pour l’avoir déjà fait avec Jean-Luc Boyer et j’avoue que cela me plaît bien. " De ses années à la tête du club, avec Patrick Malpel, Christian Murat n’en retient que du positif, des rencontres, des amitiés. Au-delà des résultats sportifs, il loue cette chaleur humaine que véhicule l’engagement dans un club sportif. " Ce n’est pas parce qu’on a fait une belle saison que je dis cela mais on a des joueurs incroyables. Ce groupe est intelligent, agréable à vivre et ils ont compris, pour ce n’étant pas du coin, que le Sporting avait un rôle dans notre ville. "

Arrivé "sur la pointe des pieds en 2012 comme bénévole", il avait fallu toute la persuasion de son acolyte et ami Patrick Malpel pour voir Christian Murat accepter la tâche de coprésident. "J’espère que j’ai apporté quelque chose au Sporting. Je pense avoir fait du travail et si je dois avoir une fierté, c’est de laisser le club en bonne santé. Maintenant, il faut savoir passer la main. Personne n’est indispensable et si je dois regretter une seule chose c’est de ne pas voir les joueurs aller plus loin en phases finales. Pour eux principalement car ils auraient mérité de poursuivre cette belle aventure qu’ils nous ont fait vivre ! "

Frédéric Mathou en successeur ?

Jeudi Christian Murat, dont l’agenda est copieusement fourni de par son engagement municipal, va passer la main. Mais à qui ?

Une chose est sûre, Patrick Malpel souhaite poursuivre la gestion du club mais pas en solo. Depuis quelques semaines, il se murmure qu’il pourrait être associé à la présidence avec un illustre ancien joueur du club en la personne de Frédéric Mathou. La décision sera collégiale et le nouveau duo devrait sortir des urnes à l’issue de cette assemblée.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Philippe Cauffet
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

365 €

Un sas d'entrée, une pièce principale, une cuisine américaine (avec un ense[...]

288000 €

Situé en plein centre de Decazeville et proche de toutes commodités, cet im[...]

99500 €

home Patrimoine vous propose en exclusivité sur Decazeville une maison de c[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?