Aveyron, Paris - Agressions sexuelles de la part du ministre des Solidarités Damien Abad : une enquête est ouverte

  • Trois plaintes pour tentative de viol sur les épaules du ministre des Solidarités.
    Trois plaintes pour tentative de viol sur les épaules du ministre des Solidarités. Repro CP - Capture d'écran
Publié le , mis à jour

Les faits se seraient déroulés aux dépens d'une élue centriste lors d'un mariage dans l'Aveyron, le 31 juillet 2010, ainsi qu'une tentative de viol lors d'une fête à Paris au domicile du ministre.

 

C'est le 14 juin 2022 que Laëtitia (nom d'emprunt), une élu centriste, a révélé à Médiapart une agression sexuelle et du harcèlement sexuel de la part de Damien Abad, actuel ministre des Solidarités, lors d’un mariage dans l’Aveyron, le 31 juillet 2010 ; et auparavant, une tentative de viol lors d’une fête au domicile parisien de celui qui était alors député européen, début 2010.

Ce lundi 27 juin, une plainte pour tentative de viol a été déposée contre Damien Abad pour tentative de viol, et le lendemain, une enquête préliminaire a été ouverte par le Parquet de Paris, d'après BFMTV. Entretemps, le ministre des Solidarités a indiqué avoir lui déposé plainte pour dénonciation calomnieuse.

Huit témoignages contre le ministre

Selon Médiapart, huit témoignages étayeraient ces faits d'agression sexuelle et/ou d'agression sexuelle. Dont celui de Brigitte Fouré, maire d'Amiens (UDI), présente lors du mariage en Aveyron. Sans vouloir s'impliquer dans l'affaire, "par devoir citoyen", elle raconte à Médiapart ce dont elle a été témoin, ce 31 juillet 2010 : "L’après-midi et la soirée du mariage, j’ai vu à plusieurs reprises qu’il (Damien Abad, NDLR) cherchait à se rapprocher d’elle et qu’il avait un comportement que j’ai trouvé complètement déplacé, inapproprié. Il l’importunait, c’était des avances vraiment lourdes, insistantes, incongrues. J’ai ressenti un sentiment de malaise. Ça m’a suffisamment marquée pour que 12 ans après je m’en souvienne".

Un témoignage relayé par le Courrier picard.

Pour les avocats de Damien Abad, contactés par BFMTV, l'ouverture de cette enquête est une "non information". Selon eux, leur client "pourra rapidement démontrer son innocence".

Laetitia est la troisième femme à accuser Damien Abad de tentatives de viol, qui se seraient déroulée à la même période, entre 2010 et 2011.

 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Altair12 Il y a 1 mois Le 30/06/2022 à 07:33

C'est une certitude Macron ne sait absolument pas choisir ses ministres ; d'autre part il est scandaleux qu'un individu faisant l'objet de tant d'accusations soit élu député et soit maintenu à la tête d'un ministère ! ! ! Après on s'étonne des records d'abstentions et du mépris galopant envers les élus et les gouvernants ! ! !

Aquoibon Il y a 1 mois Le 03/07/2022 à 10:18

Oui...mais il a été élu " légalement " ,ce qui interpelle sur ses électeurs..
Concernant Macron,je continue de penser qu'il aime provoquer en nommant des ministres controversés. Cela occupe les citoyens ( je devrais dire " occupait" car cela va peut-être changer) et pendant ce temps il peut faire passer ses textes et règner à sa guise...