7e vague de Covid-19 : ces départements d'Occitanie qui sont le plus dans le rouge

  • Plusieurs départements d'Occitanie étaient dans le rouge au lundi 4 juillet 2022.
    Plusieurs départements d'Occitanie étaient dans le rouge au lundi 4 juillet 2022. Capture - CovidTracker
Publié le , mis à jour

On fait le point sur les départements les plus touchés par la reprise épidémique et la 7e vague de Covid-19 en Occitanie.

Sur le plan national, le ministre de la Santé François Braun a annoncé ce mardi 5 juillet 2022 qu'on avait dépassé le seuil des 200 000 nouveaux cas en l'espace de 24 heures. En Occitanie aussi, tous les indicateurs virent au rouge.

Plus de la moitié des départements dans la région avaient un taux d'incidence supérieur à 1 000 cas pour 100 000 habitants au lundi 4 juillet, selon les données de Santé publique France, un niveau qui n'avait pas été atteint depuis le rebond épidémique de mars-avril 2022.

La situation, département par département

C'est en Haute-Garonne que les contaminations sont les plus nombreuses, alors que le département affiche un taux de 1 445 cas pour 100 000 habitants. En Occitanie, c'est la Lozère qui s'en sort le mieux, pourtant avec un taux très élevé de 855 cas pour 100 000 habitants.

Voici les départements qui sont dans le rouge :

  • Haute-Garonne : 1 445 cas pour 100 000 habitants
  • Tarn-et-Garonne : 1 343 cas pour 100 000 habitants
  • Gers : 1 260 cas pour 100 000 habitants
  • Hérault : 1 223 cas pour 100 000 habitants
  • Tarn : 1 133 cas pour 100 000 habitants
  • Ariège : 1 066 cas pour 100 000 habitants
  • Pyrénées-Orientales : 1 064 cas pour 100 000 habitants
  • Aude : 1 005 cas pour 100 000 habitants

Les autres départements ne sont pas très loin derrière :

  • Hautes-Pyrénées : 999 cas pour 100 000 habitants
  • Lot : 990 cas pour 100 000 habitants
  • Gard : 962 cas pour 100 000 habitants
  • Aveyron : 906 cas pour 100 000 habitants
  • Lozère : 855 cas pour 100 000 habitants

Prochain rapport ce mardi soir

Dans son dernier rapport, l'ARS Occitanie alertait sur la forte progression des indicateurs épidémiques dans le Département. Le prochain résumé de l'évolution de la situation est attendu ce mardi soir.

Depuis, le ministère de la Santé mais aussi la Première ministre Elisabeth Borne ont vivement recommandé le port du masque dans les transports en commun et dans les lieux clos. La préfecture de l'Aveyron a aussi lancé un appel à la vigilance, préconisant le masque lors de grands rassemblements.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?