Basket-ball : Alizée Pélopidas s'en va, coup dur pour l'Elan Aveyron

  • Alizée Pélopidas quitte les rangs de l'Elan Aveyron basket-ball.
    Alizée Pélopidas quitte les rangs de l'Elan Aveyron basket-ball. Centre Presse Aveyron - Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

L'ailière forte de l'entente aveyronnaise arrivée l'été dernier était la recrue phare de l'intersaison pour la formation féminine. Un départ qui va être compliqué à remplacer, à un mois de la reprise des entraînements.

Les montagnes russes continuent pour l'Elan Aveyron basket-ball. Mardi 5 juillet, l'entente a annoncé le départ d'Alizée Pélopidas, ailière forte de l'équipe fanion féminine. La Martiniquaise avait rejoint l'effectif de Nicolas Flottes l'été dernier, avec le statut de recrue phare de par son potentiel, son expérience et son ambition. 

"C'est un dommage collatéral de tout ce qui nous est arrivé ces dernières semaines", regrette l'entraîneur. Après avoir décroché leur maintien lors du dernier match de la saison, les Aveyronnaises ont été rétrogradées administrativement à cause du forfait général de Pau. Le club a fait appel de cette décision auprès du CNOSF (Comité national olympique et sportif), qui a rejeté la demande. Ce n'est qu'au dernier moment, le 24 juin, que l'Elan Aveyron s'est vu proposer par la fédération de retrouver la Nationale 3

Remplacement en suspens

À la reprise, les joueuses de Nicolas Flottes évolueront au même niveau que cette saison, mais sans Alizée Pélopidas, qui a opté pour rejoindre le club de Brive, en Nationale 2.  "Elle devait rester si on était maintenu en N3, mais la réponse a été tardive. Si on l'avait eu le 15 avril, Alizée aurait resigné. Mais elle a voulu assurer ses arrières, a pris des contacts, et a fait son choix", ajoute le technicien. "Je ne savais pas ce que je devais faire, alors nous avons décidé de laisser les portes ouvertes aux autres clubs, car je ne voulais pas jouer en Prénationale", précise l'ailière forte. 

Ce départ à un mois de la reprise des entraînements est un coup dur pour l'Elan Aveyron. "On est le 5 juillet, et c'est déjà compliqué de trouver des joueuses en avril et en mai. Il y a un gros point d'interrogation sur la possibilité qu'on puisse la remplacer. Sinon, on s'appuiera sur nos jeunes", s'interroge Nicolas Flottes, pour qui l'année a été mouvementée. 

MP
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

234 €

Pièce principale avec coin cuisine équipée de plaques chauffantes, frigo), [...]

34 €

PARKING 3 N-1[...]

45 €

Garage N°6[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?