Variole du singe : deux hommes hospitalisés racontent leur calvaire

  • On approche les 500 cas de variole du singe en France d'après les données de Santé publique France.
    On approche les 500 cas de variole du singe en France d'après les données de Santé publique France. Archives CP -
Publié le , mis à jour

Alors qu'on approche les 500 cas en France, des témoignages de malades atteints de la variole du singe se font entendre.

D'après le dernier rapport de Santé publique France en date du 30 juin, la France compte 498 cas de variole du singe, dont 36 en Occitanie. La maladie a essentiellement touché des hommes (âgés de 19 à 71 ans) les premières semaines, mais trois femmes ont également contracté le virus dernièrement.

"Parmi les cas investigués, 125 ont voyagé, séjourné ou travaillé à l’étranger, principalement en Europe, avant le début de leurs symptômes, dont certains dans plusieurs pays différents", signale Santé publique France, qui invite à la prudence. L'Organisation mondiale de la santé en appelle aussi à une "action urgente" pour limiter les contaminations, alors que le nombre de cas atteint plus de 3 000 en Europe.

Nicolas Prata, un Lyonnais de 24 ans, pensait avoir contracté une simple angine ou bien le Covid-19 après avoir souffert de maux de gorge et de fièvre, avant que des boutons apparaissent sur son visage et son corps. Il a témoigné de son état sur BFM TV. "Ça ressemblait à de tout petits boutons de moustique mais honnêtement si on ne m'avait pas posé la question, à aucun moment je ne les aurais remarqués. J'ai dû regarder mon corps à la loupe", raconte le Lyonnais.

Il raconte sur Twitter

Les courbatures, la fièvre et la fatigue ont aussi touché Corentin Hennebert, 21 ans, hospitalisé depuis cinq jours et qui a raconté son calvaire sur Twitter.

J’ai la variole du singe bien vénère et je suis cloîtré chez moi pour trois semaines. L’occasion pour moi de faire un peu de prévention les ami.e.s d’après ce que m’a dit l’hôpital ??

— PINSON (@hennebert8) July 2, 2022

Le tout s'est transformé en "des lésions extrêmement douloureuses" et "très contraignantes" sur les muqueuses, surtout au niveau des parties génitales. Le jeune homme explique avoir eu du mal à s'endormir et à s'alimenter et que c'est à partir de cet instant qu'il s'est rendu à l'hôpital.

"C'est une maladie qui s'attrape par un rapprochement: ça peut être la salive ou encore le contact peau à peau", explique-t-il, estimant qu'il a dû être contaminé lors d'un "contact rapproché avec une personne en contexte festif".

Enfin, pas de panique, cette maladie n’est pas mortelle. Par contre, pour mon cas, je suis sous puissants antalgiques car très douloureux. Voilà. Prenez soin de vous, des autres et surtout ne véhiculons pas de clichés stigmatisants.

— PINSON (@hennebert8) July 2, 2022

? "Je ne dormais plus, je n'arrivais plus à m'alimenter"

Atteint de la variole du singe, Corentin témoigne ⤵️ pic.twitter.com/aWpgMT98tZ

— BFMTV (@BFMTV) July 4, 2022

.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?