Est-ce que les primes perçues durant ma carrière comptent pour la retraite ?

  • La totalité de l’argent versée par l'employeur est-elle toujours prise en compte dans le calcul de la retraite ?
    La totalité de l’argent versée par l'employeur est-elle toujours prise en compte dans le calcul de la retraite ? Repro CPA
Publié le , mis à jour

La totalité de l’argent versée par l'employeur est-elle toujours prise en compte dans le calcul de la retraite ? Réponses de l’Assurance retraite et de l’Agirc-Arrco.

Comment les revenus sont-ils pris en compte pour le calcul de la retraite (Salaire, prime, intéressement...) ? 

L’Assurance Retraite : les revenus sont pris en compte en fonction des cotisations retraite. Un trimestre est cotisé à partir d’un salaire équivalent à 150 heures de travail rémunérées au Smic, soit 600 h heures pour cotiser 4 trimestres par an. Le salaire donne lieu à cotisations et permet donc de valider des trimestres, ce qui n’est pas le cas de l’intéressement. 

A lire aussi : Retraite : dans quels cas peut-on partir avant 62 ans ?

Pour ce qui est des primes, tout dépend de leur nature. Une prime type "13e mois" donne lieu à cotisations et est donc prise en compte. En revanche, la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat, dite "prime Macron" n’est pas soumise à cotisations et n’est donc pas prise en compte.

L’Agirc-Arrco :  les cotisations de retraite complémentaire sont prélevées sur la même assiette que celle du régime général.

A lire aussi : Je suis salarié ou fonctionnaire : sur quels revenus sera calculée ma retraite ?

Les heures supplémentaires sont-elles comptées pour le calcul de la retraite ?

L’Assurance Retraite : les heures supplémentaires sont assujetties aux cotisations sociales et sont donc intégrées dans le calcul de la retraite. Elles sont prises en compte : dans le calcul des 25 meilleures années de salaire et donc dans le calcul du salaire annuel moyen ; dans la validation du nombre de trimestres cotisés. 

En effet, la durée de cotisation est calculée en trimestres sur la base de 4 trimestres maximum par année civile. Or, la validation des trimestres sur la base de la rémunération soumise aux cotisations sociales inclut les heures supplémentaires réalisées.

A lire aussi : Retraite : la pension est-elle calculée sur les 25 dernières ou les 25 meilleures années ?

A noter : lorsque les heures supplémentaires ont donné lieu à des exonérations de cotisations salariales, l’État a compensé ces cotisations auprès de la Cnav de sorte qu’il n’y a aucune incidence sur les droits à la retraite des assurés.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?