Los Dos Cloquiès, à la découverte de la conchyliculture sur l’étang de Thau

  • Journée riche en découverte.
    Journée riche en découverte.
Publié le

Embarqués à l’heure par le chauffeur Marc, qui ne démérite pas depuis la Bourgogne, jusqu’à la pause de l’aire du Caylar, les aînés visitaient un mas conchylicole à Loupian sur l’étang de Thau, exploité par des jeunes. Une explication très précise du naissain à l’huitre consommable à l’âge de 3 ans. Durant tout ce temps, les exploitants doivent impérativement faire attention au bon état de l’eau et à toutes leurs installations qu’il faut renouveler, avec une attention toute particulière aux dorades, principal prédateur de l’huître. Une dégustation d’huîtres s’imposait, en les mâchant pour apprécier le goût accompagné d’un Picpoul de Pinet.

À midi, menu sétois, en bord de canal : tielles, loup ou bar au choix, et tarte au chocolat pour consoler ceux qui ne s’étaient pas jetés sur les huîtres de l’apéro. L’après-midi, l’embarcadère a permis de ne pas trop souffrir de la canicule, grâce à quelques embruns. À l’accostage, près d’un autre parc à huîtres, avec cette fois-ci, une vision sous-marine, nous avons retrouvé les huîtres collées sur leur cordage soutenues par les rails habillés d’anémones de mer.

Un bon rythme pour cette journée découverte qui ne pouvait que se terminer que par un gâteau à la broche donc quelqu’un garde jalousement la recette.

Pour info M. Pietrassanta, ancien maire de Mèze et initiateur du lagunage vient de s’éteindre le 28 mai, à un âge respectable. Il a fait du Bassin de Thau un pionnier en matière de respect de l’environnement et de protection de la biodiversité.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?