La SPA de Rodez fait face cet été aux abandons... et aux animaux que les adoptants ne veulent plus

Abonnés
  • La SPA de Rodez commence à manquer de place pour accueillir tous les chats en ce début d'été.
    La SPA de Rodez commence à manquer de place pour accueillir tous les chats en ce début d'été. Centre Presse Aveyron - N.D.
Publié le

C'est un été un peu inédit pour la SPA de Rodez qui doit gérer, en plus des abandons, de nombreux animaux dont les adoptants ne veulent plus...

Il y a de la colère et du dépit à la SPA de Rodez en ce début de mois de juillet. Ces dernières semaines, ils ont récupéré un grand nombre de chiens... qui avaient pourtant été adoptés. Cela concerne aussi bien des canidés qui pensaient avoir trouvé une famille un peu plus tôt en 2022 que des chiens qui avaient pourtant un toit depuis plusieurs années. "On nous a ramené un caniche âgé de 12 ans, parce que ses propriétaires déménagent... On a aussi un couple qui se sépare et aucun ne veut garder le chien qu'ils ont adopté il y a 7 ans, alors ils nous l'ont rapporté. Les gens n'ont pas de scrupule", regrette la SPA.

A lire aussi : La détresse de la SPA de Rodez en découvrant un de ses chiots sur Le Bon Coin après son adoption

"L'adoption n'est définitive que quand l'animal est décédé..."

Ce dimanche 10 juillet, il y a un peu d'espoir pour Tupac. Ce chien avait erré dans les rues de Rodez pendant près de deux semaines et avait demandé un énorme travail de la part des bénévoles du refuge et des forces de l'ordre pour se laisser approcher. Peu après avoir été mené jusqu'à la SPA, il pensait avoir trouvé une famille... mais quelques semaines après son adoption, on l'avait ramené au refuge. En espérant que cette fois soit la bonne pour Tupac, qui a eu la visite d'adoptants.

"On prend le temps avec les gens, une adoption ne se fait pas sur un coup de tête", explique Jean-Pierre Blanc, le patron du refuge qui est parti faire une promenade avec Tupac et ceux qui seront peut-être sa nouvelle famille. "On a quelqu'un qui se déplace chez les adoptants pour voir si l'animal va bien, on a des contrats qui fixent bien les responsabilités des adoptants, on joint une fiche de comportement de l'animal... Alors quand on sonne chez nous pour nous le rendre, c'est terrible". Celle que tout le monde appelle Nanou à la SPA ne décolère pas : "Les personnes doivent être responsables, il faut qu'il y ait des lois pour ça. Ça fait 30 ans que nous sommes ici, on n'a jamais vu autant de retours d'animaux. C'est épouvantable, mais pour nous, une adoption n'est définitive que quand l'animal est décédé".

Des abandons de chat en pagaille depuis le mois de mai

Les chats ne sont pas reste cette année. "Nous en avons reçu zéro jusqu'au mois de mai, mais là les chatteries sont pleines". En ce début d'été, la SPA a déjà été forcée de refuser des pensions par manque de place. Et parmi les chatons et les chats errants, on retrouve également des petits félins dont leurs adoptants ne voulaient plus. "Minet a été adoptée il y a trois ans, il nous est revenu il n'y a pas longtemps", regrette Nanou en prenant dans ses bras un chat au pelage gris âgé d'une dizaine d'années.

Vers le mois de septembre, la SPA s'attend à avoir davantage d'espace pour ces nombreux félins abandonnés : les travaux d'une chatterie spacieuse avancent bien. Ce projet a été rendu possible grâce aux legs de Georgette Tranierelle qui va offrir de la place pour une cinquantaine de chats supplémentaires. Sans compter les grandes box qui seront dans le bâtiment et même un espace toilettage. 

La SPA de Rodez, composé actuellement de 4 salariés et des bénévoles, aura "sans doute besoin d'une personne en plus pour veiller sur la chatterie. On pense à se réorganiser pour que des personnes s'occupent des chiens, et d'autres s'occupent des chats".

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?