La fédération du BTP partage ses craintes pour les années à venir

Abonnés
  • Une réunion de travail décentralisée, pour étudier les problèmes rencontrés par le BTP.
    Une réunion de travail décentralisée, pour étudier les problèmes rencontrés par le BTP.
Publié le

Le conseil d’administration de la fédération du bâtiment et des travaux publics de l’Aveyron a tenu récemment une réunion de travail à Salles-Curan.

Dans son discours d’accueil le maire, Maurice Combettes, a permis aux participants de mesurer le dynamisme de sa commune, tant au plan économique que sur celui de l’emploi : activités commerciales, industrielles, de services, agriculture et tourisme y forment un tout permettant d’espérer raisonnablement la poursuite du développement du village. Le rajeunissement des infrastructures, l’embellissement et la mise en valeur du patrimoine, politiques conduites par la municipalité, viennent stimuler et conforter cet élan.

Par ailleurs, le conseil s’est largement appesanti sur la situation préoccupante des mois à venir pour l’activité du BTP en raison des hausses incessantes des matériaux depuis 18 mois et des plus récemment des hausses des carburants.

Les professionnels craignent une forte baisse d’activité à court terme, plus immédiate dans les Travaux Publics et dès 2023 pour le Bâtiment.

Autre point d’inquiétude, la faiblesse inhabituelle des consultations publiques locales lors du 1er semestre ce qui n’augure rien de bon pour l’activité des 3e et 4e trimestres.

Enfin cette réunion a été l’occasion de faire le point sur l’activité départementale de la Fondation du patrimoine : Patrice Lemoux, délégué territorial Aveyron, a souligné l’intérêt pour les privés, propriétaires d’un bâtiment rural remarquable ou simplement traditionnel, de s’adresser à la Fondation afin d’obtenir le label fiscal permettant de défiscaliser jusqu’à 66 % des travaux d’enveloppe extérieure. Regrettant que trop de propriétaires ne soient pas au courant, il a appelé les adhérents de la Fédération à en parler à leurs clients.

Il ne s’agit là que d’un aspect des interventions de la Fondation qui dispose aussi du pouvoir de lancer des souscriptions visant à rénover des bâtiments remarquables, publics ou privés.

Enfin, Patrice Lemoux rappelait que, dans le cadre de la mission Bern, la Fondation finance aussi directement la rénovation de bâtiments publics sélectionnés.

Une réunion dense et de bonne tenue qui s’est conclue par un dîner convivial au restaurant Les Reflets du Lac, qui a su ravir les convives.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Salles-Curan

35000 €

Vous souhaitez un pied à terre pour vos vacances ou week-ends au bord de l'[...]

Toutes les annonces immobilières de Salles-Curan
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?